Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce vendredi, l'ONU a adopté le traité d'interdiction des armes nucléaires. Mais dans un communiqué commun la France, les USA et la Grande-Bretagne, dirigés par un pouvoir réactionnaire, ont rejeté le texte et n'ont pas participé au vote. Pour autant, ce traité, voté par l'ONU, doit être ratifié par l'Assemblée nationale aux mains des macronistes. Quelle sera leur position?

Mais d'ores et déjà, le ministère des Affaires étrangères, dirigé par Jean-Yves Le Drian, ex-ministre socialiste de la Guerre sous François Hollande, estime qu' "un traité d’interdiction des armes nucléaires risque d’affecter la sécurité de la région euro-atlantique et la stabilité internationale". En langage clair, cela signifie que notre pays reste plus que jamais sous la subordination de l'OTAN, bras armé de l'impérialisme US, et que celui-ci doit prospérer dans ses actions de guerre y compris avec l'arme nucléaire.

L'OTAN, pour Organisation du traité de l'Atlantique nord (NATO en anglais) est aussi dénommée Alliance Atlantique, fondée en 1949 dans le cadre de la guerre froide entre les USA et l'URSS. Malgré la disparition de l'Union soviétique et la fin de la guerre froide en 1991, l'OTAN n'a pas été dissoute. Pire, elle s'est étendue de par le monde notamment au sein de l'UE du capital, en mettant en place l'Identité européenne de Sécurité et de Défense (IESD) dont le siège est à Bruxelles où siègent l'OTAN et la Commission européenne. Mais ce n'est pas un hasard.

En mai 2017, Donald Trump a inauguré le nouveau siège de l'OTAN à Bruxelles. à 1,1 milliards d'euros. Pour se défendre, le capitalisme international ne lésine pas pour piocher dans l'argent public. La France, depuis Sarkozy, appartient au commandement militaire de cette organisation militaire internationale aux ordres des USA.

La France de Macron n'a pas voté à l'ONU le traité d'interdiction des armes nucléaires: que vont faire les députés de Macron à l'Assemblée nationale?

Commenter cet article