Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On a l'air d'être tombé de son armoire, tant beaucoup paraissent découvrir que la Commission européenne trempe dans les affaires du capitalisme. Pour les gérer loyalement et pour s'en mettre aussi plein les poches.

La Commission européenne est composée de 28 commissaires, un par état, désignés par leur gouvernement respectif. Ce ne sont donc pas des technocrates, comme la pensée unique tente de le faire admettre pour défausser le rôle des 28 chefs d'état et de gouvernement qui eux forment le Conseil Européen. Commission européenne et Conseil européen sont l'organisme exécutif de l'UE. La Commission européenne a seule l'initiative des lois et décrets. Le Parlement européen n'a pas ce pouvoir alors qu'il est élu au suffrage universel. Bonjour donc à une prochaine UE démocratique et sociale!

Mais revenons-en à la Commission Européenne. Ce n'est pas non plus une erreur de casting que Jean-Claude Juncker en soit le président. C'est l’ancien premier ministre de droite du Luxembourg, paradis fiscal par excellence depuis toujours et membre fondateur de l'Ue, il y a 50 ans. Jean-Claude Juncker a été aussi le patron de l'eurogroupe réunissant les pays ayant adopté la monnaie commune, eurogroupe qui ne fait rien contre la spéculation et l'évasion fiscale. Le contraire eut été révolutionnaire, mais cela n'aurait pas été du capitalisme libre et non faussé.

Avant Jean-Claude Juncker à ce poste, il y avait Mario Barrosso, ancien premier ministre de droite du Portugal. Son exemplarité au service du capital, durant 10 ans à Bruxelles, vient de lui valoir d'être conseiller dans la banque US Goldman Sachs.

Goldman Sachs est, entre autres choses, la banque qui a conseillé le gouvernement droite-socialo grec pour maquiller ses comptes publics, pour accéder à la zone euro. L'embrouille révélée, ni la banque ni les dirigeants grecs n'ont été sanctionnés. Pire,  Goldman Sachs, avec d'autres banques, a tout fait pour que les taux d’intérêts spéculatifs exigés de l’Etat grec comme emprunteur soient les plus élevés possible. Depuis le peuple grec paie au prix fort l’addition et Syriza, actuellement au gouvernement, n'arrange en rien sa situation.
 
Et voilà Neelie Kroes, aux côté de Barroso. comme commissaire en charge de la Concurrence. Et en même temps, elle était la patronne de Mont Holdings Ltd, situé au Bahamas, autre paradis fiscal. Mint Hollding Ltd avait été créée en 2000 et ses financeurs étaient des proches de la famille royale des Emirats arabes unis.
 
Le commissaire européen gaulois -comme dit Sarkozy- est Pierre Moscovici, lui de drauche, ex-ministre de l'Economie et des Finances du pouvoir socialiste et casé à Bruxelles par Hollande président, chargé des Affaires économiques et financières, de la Fiscalité et de l’Union douanière. Comme il a bien géré le business du capitalisme en Gaule, il avait toute sa place à Bruxelles. Pour ne rien faire contre l'évasion fiscale, le dumping social des travailleurs détachés ou le dumping fiscal en Irlande par exemple ou justement au Luxembourg, le grand-duché d'origine de Jean-Claude Juncker.
 
Vendredi 23 septembre, l'Humanité posait la question: "Bruxelles, la commission européenne serait-elle un nid de corruption?"
Pourquoi ne pas demander à l'inspecteur Gadget de mener une enquête, en attendant une Europe sociale et démocratique? Non?
L'UE du capital est-elle gouvernée pour le capitalisme?

Commenter cet article