Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

     Après la fermeture du service de cardiologie interventionnelle, l'Agence régionale de santé d'Île-de-France pratique une nouvelle saignée dans cet hôpital: la fermeture des urgences chirurgicales (viscérales et orthopédiques par exemple) de nuit pendant un an; en cas de problèmes graves, les patients seront opérés à Poissy ou au Chesnay.

     Une fois de plus, le directeur de l'ARS de la région parisienne (nommé par Nicolas Sarkozy), Claude Evin, ancien ministre socialiste de la Santé, applique fidèlement les restrictions budgétaires dictées par le président des riches. Et peu lui importe que l'Hôpital de Mantes-la-Jolie se situe dans une région ruinée par le chômage, la précarité et le mal-vivre, établissement public de santé qui accueille aussi des patients venus du Val-d'Oise, de l'Eure-et-Loir et de l'Eure.

     Madame Cécile Dumoulin, député UMP de la circonscription, adjointe au maire UMP de Mantes-la-Jolie et présidente du conseil de surveillance (anciennement d'administration) de cet hôpital monte au créneau contre cette fermeture, selon la presse régionale. il n'est jamais trop tard pour bien faire, pourrait-on dire, surtout que madame la présidente du conseil de surveillance n'avait pas vu la vente de l'appareillage de la cardiologie interventionnelle à une société privée. De plus, madame le député UMP des Yvelines ne s'était pas opposée à la fermeture de la coronarographie et a toujours approuvé la politique de santé publique décidée par le palais de l'Elysée.

     Rapidement, cette nouvelle saignée va ralentir les activités chirurgicales de l'hôpital. Et de fait, elle aura des répercussions négatives sur d'autres services comme la réanimation ou la gastro-entérologie.

 

     Mais cet arrêt de mort tombe plutôt bien. En effet, le site www.ph-parinteret.com révèle que sur 40 000 postes statutaires dans les hôpitaux publics, 10 000 sont actuellement vacants en psychiatrie, imagerie, pédiatrie, anesthésie et oncologie. D'ailleurs, la Fédération hospitalière de France (FHF) lance une campagne de recrutement.

     Mais qu'en pensent madame Cécile Dumoulin et monsieur Claude Evin?

     Le directeur de l'Hôpital de Mantes, quant à lui, déclare dans la presse que tout va très bien madame la marquise. Mais peut-être est-il en attente d'une décoration de la République pour services rendus, justement à la santé.

Commenter cet article