Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     francois-hollande-25-04-20072      Dernièrement, l'un de vos supporters fustigeait mon "intransigeance forcenée" à l'égard de votre programme politique sur le pouvoir d'achat. Mais jeudi, m'avait-il dit, scintillerait (le verbe est de moi), dans vos 60 propositions à la France, du mieux à ce sujet.

     Or, force est de constater que sur 60 propositions effectives, quelle augmentation de revenu pour la France qui souffre, les couches populaires, les ouvriers et les employés, les précaires et les temps partiels (dont une majorité de femmes), les chômeurs et les sans-emploi sans aucun droit au chômage, les retraités et les handicapés, les assujettis au RSA? Quelles ont été vos attaques contre les dispositions anti-sociales du Code du Travail adoptées par la droite et le patronat?

     La gauchisation de votre programme n'a tenu que le temps de votre discours du Bourget. Et, des belles paroles tribunitiennes envers les plus défavorisés, ne restent que ces ouvriers en bleu de travail comme fond sur la page d'accueil de votre site de campagne: la classe ouvrière, toujours derrière, encore et sans doute à tout jamais dans votre esprit?

 

     Quelques chiffres pourtant: 8,2 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 954 euros par mois et la moitié avec 773 euros; 1 salarié sur 2 gagne moins de 1 500 euros brut par mois; 990 000 retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté; l'écart salarial entre les hommes et les femmes est de 25%; le SMIC horaire est à 9, 22 euros, soit 1 398, 34 pour 35h et beaucoup moins pour les salariés à temps partiel.

     Franchement, faut-il faire désespérer toujours plus les classes populaires?

 

     Compétitivité des entreprises oblige, me souffle-t-on. Mais les salaires les plus minables sont, par ordre décroissant, dans la restauration, le bâtiment et les travaux publics, les emplois de service comme le nettoyage ou l'aide à la personne, les grandes enseignes de vente. Ces sociétés à basses rémunérations peuvent-elles être délocalisées?

     Pas d'augmentation du pouvoir d'achat pour le grande masse de nos concitoyens, aucune relance de la consommation et donc ralentissement inévitable de l'économie nationale.

 

     Non, franchement, je ne suis pas déçu sur l'inexistence de propositions sur ce sujet. Je l'avais subodorée. Non en lisant dans les astres, mais en regardant, de par le monde, les pays que l'Internationale socialiste administre sous le signe de la rigueur contre les peuples.

     Par contre, avec un tel programme, vous n'abaisserez pas le nombre des abstentionnistes parmi l'électorat populaire. Pire, vous risquez toujours plus d'en jeter dans la gueule du Fn. Tout cela pour grappiller des suffrages sur votre droite. Merde alors!

 

     Dimanche soir, l'Elysée a réquisitionné toutes les chaînes d'infos de la télévision. Je n'écouterai pas ses mensonges et ses fausses promesses. Je suis résolument à gauche pour un véritable changement de société.

     Et vous, monsieur Hollande?

Commenter cet article