Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     

akropoli-11febr12.jpg   Le KKE a déployé deux banderoles géantes au sommet de l'Acropole ce samedi matin, second jour de la grève générale de 48 heures. Des centaines de militants du KKE, brandissant des drapeaux rouges et scandant des mots d'ordres contre les mesures du gouvernement, de l'UE et de la ploutocratie, ont lancé un appel à la vigilance et à un soulèvement populaire général.

    Le KKE, par cette action symbolique, lance un appel à la classe ouvrière, aux couches populaires et à la jeunesse afin qu'ils participent à cette lutte décisive sous le mot d'ordre général : « A bas la dictature de l'Union européenne des monopoles ! » avec comme revendications : « Démission du gouvernement, retrait de l'UE, annulation unilatérale de la dette et pouvoir populaire ».

 

     La Grèce est au bord de l'explosion. Le nouveau plan d'austérité, imposé par l'UE et le FMI, préconise de réduire de 22% le salaire mininimum brut (soit 586 euros), de baisser de 22% l'allocation chômage, la casse des conventions collectives et plus d'augmentation salariale tant que le nombre de chômeurs ne repasse pas la barre des 10% (20,9% actuellement).

     A Lisbonne, à l'appel de la CGT-P, 300 000 personnes ont manifesté ce samedi. Du jamais-vu! Il faut dire que le Portugal subit sa plus forte récession depuis la fin de la dictature en 1974: 13,6% de chômeurs et 25% de la population vivant avec 434 euros, le seuil de la pauvreté.

 

     La désobéissance dans le refus d'appliquer les directives européennes capitalistes, la désobéissance pour que les peuples retrouvent la liberté et leur souveraineté, la désobéissance et les luttes pour créer l'espoir, il n'y a pas pas cinquante moyens pour faire tomber le mur du fric et de la spéculation.

 


Commenter cet article