Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Capture d'écran

Capture d'écran

En tout cas, côté gauche social-démocrate,  c'était parti comme un vaudeville dans cette présidentielle: ça s'en va et ça revient pour repartir aussitôt.

Départ d'Arnaud Montebourg, remplacé par la Primaire populaire cousue de fil blanc poussant sur le devant de la scène Christiane Taubira. Deux ex-ministres de Hollande président au bilan contre la finance dans les chaussettes. Rappelez-vous les lois Macron et El Khomry, entre autres lois anti-sociales.

En tout cas, pendant ce vaudeville social-démocrate, Anne Hidalgo est restée sur l'estrade. Mais y a-t-il encore beaucoup de potes pour la soutenir debout, dans ce parti qui a gouverné plusieurs fois la France et pas que depuis Mitterrand en 1981. Oui, l'histoire, toujours l'histoire si on ne veut jamais resté en plan.

Eelv: parti qui n'est pas de gauche, puisqu'on dit fréquemment la gauche et les écologistes. Non? Son champion du moment, l'eurodéputé Yannick Jadot, devant l'invasion de l'Ukraine par la Russie de Poutine est pour "une Europe de la défense renforcée et un partenariat transatlantique plus équilibré". Donc, d'accord avec la nature et les petits zoiseaux, mais en uniforme kaki pour la défendre dans l'Europe des marchés. Les marchands d'armes gaulois, mais pas que, disent grand merci. Quant à discuter avec Joe Biden qui dirige l'Otan et le billet vert de par le monde, bien du courage pour ripoliner le capitalisme en vert.

La perversité de la présidentialisation est issue de la "gauche plurielle" conduite par le premier ministre socialiste Lionel Jospin. Les cocos, de Robert Hue au gouvernement à cette époque, n'ont compté pour rien: casse de secteurs publics, casse de Renault vers le privé, etc,etc, et adoption du quinquennat et des députés élus pour 5 ans.

Depuis, notre système politique monarchique est encore plus organisé autour du chef du pouvoir exécutif, le locataire du palais de l'Elysée. Du coup, en 2017, un électeur sur 2 a réellement voté. Pourquoi faire ? Pas de proportionnelle ou chaque électeur compte pour un et une Assemblée nationale croupion avec des députés godillots du président de la République élu auparavant.

Dans presque toutes les démocraties, les gouvernements sont issus du vote des électeurs aux législatives. Pas en France où le président de la République élu choisit à son seul gré qui composera son conseil de ministres tout à lui.

Côté JL Mélenchon, c'est votez zutile ou zefficace pour moi où vous restez dans le fond du panier. Bonjour les idées de progrès et la participation citoyenne. Et pour les législatives, ô toi grand manitou qui sait tout vu ta grande carrière politique et ton âge certain, puisqu'aucun parti dit de gauche n'est hégémonique et que de toute façon, sans union au 2e tour, quid de députés contre la loi des marchés? Votez zutile ou zeficace à la présidentielle au premier tour, répond le chef de l'Union populaire(sic).  Re-coucou où chacun compte vraiment pour un en déposant son bulletin dans l'urne.

Je reconnais que ce que je viens d'écrire va sûrement déplaire.

Mais je n'écris pas pour passer le temps à la retraite, mais pour exprimer mes idées, dans le débat démocratique et la liberté de pensée. Et combien me plaisent toujours  les paroles de l'Internationale: "Il n'est pas de sauveurs suprêmes, ni dieu ni césar ni tribun/ Travailleurs sauvons-nous nous mêmes / Travaillons au salut commun."

Cela, je vous le dis, en raison de mon expérience personnelle et de mon âge certain de papy. Pour cela aussi, j'opte pour un vote de conviction.

Et en souvenir de mon grand-père maternel, Eudaldo Casas, Catalan immigré en France et devenu prolétaire sous-rémunéré dans le vignoble du Narbonnais, combattant de la République espagnole de 1936 à 1939 contre l'extrême droite et qui, malgré tout, resta debout jusqu'à la fin avec ses idées intactes: l'Internationale en catalan.

Commenter cet article

P
Merci Roger, ça fait du bien au moral.
Répondre