Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Incontestablement, pour les associations écolos -et j'ose dire bobos-, les 150 Gaulois, tirés au sort, ont réalisé une avancée juridique d'importance.

Ben oui, ils proposent un double référendum sur 2 rajouts à la Constitution: "La République garantit la préservation de la biodiversité, de l'environnement et lutte contre le dérèglement climatique". Qui peut être contre?

Sauf que la Constitution grave actuellement dans le marbre que la 5e République est sociale et chacun s'aperçoit aujourd'hui où on en est sur ce sujet. Quant à notre Constitution qui accorde des pouvoirs exorbitants au président de la République, notamment celui de ne rendre aucun compte à personne, en particulier aux parlementaires soi-disant représentants de la Nation...

Le 2e rajout concerne "l'écocide", c'est à dire la condamnation de tout acte ayant causé un dommage écologique grave. Sauf que c'est déjà punissable par le Code pénal.

Bref, Macron avait institué ladite CCC en réponse à sa manière au mouvement social amené par les Gilets jaunes. Façon pour lui de mieux faire prendre les vessies pour des lanternes ou de ficher un grand coup d'épée dans l'eau. C'est comme on veut.

Greenpeace France, qui veut y croire,  affirme : "Une réponse purement symbolique aux travaux de la convention serait un désastre économique et la preuve que le président est incapable  d'emmener le pays  vers le monde d'après". Ah, le monde d'après ripoliné en vert!

Le CAC40, les 40 plus grands groupes gaulois cotés en Bourse, ont augmenté en 10 ans leurs dividendes de 70% dans notre république dite sociale. Tant que ces prédateurs, et d'autres, seront aux affaires de la France, le capitalisme aura les meilleurs jours chez nous.

Maintenant, libre à chacun de préférer un emplâtre sur une jambe de bois.

Pour autant, la France c'est toujours ça:

Convention citoyenne pour le climat: comité théodule ou pas?

Commenter cet article

Méc-créant 26/06/2020 19:48

C'est bien la question centrale qui est toujours...évacuée. Tout discours ou attitude se voulant écologique qui ne remet jamais en cause le système capitaliste --géré en nos colonies par l'UE-- n'est que du racolage idéologique et électoral.
Méc-créant.
(Blog: "Immondialisation: peuples en solde!" )

lanta Paule 22/06/2020 10:42

merci et au plaisir de soutenir toute initiative de rupture avec la 5ème république que Mimitte devait changer;... mais bon Mitterrand c'était la France Afrique