Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Si j'en crois Wikipédia, la très sainte Rita est la patronne des causes désespérées et des animaux: "Un essaim d'abeilles blanches aurait tournoyé autour du bébé endormi dans le berceau le lendemain du baptême. Elles lui posaient du miel dans la bouche, sans lui faire le moindre mal. La famille était plus étonnée qu'inquiète".

Et sur son lit de mort, elle demanda une rose et, malgré que l'on soit en plein hiver, on en cueillit une. Et pas dans une serre, puisque les Cieux n'avaient pas pensé du tout à les créer en 1457. Heureuse est donc cette magie.

Ceci admis, à Paname, dans le 15e arrondissement, existe une église dédiée à Rita. Bon, ça ne mangeait pas de pain, que de l'hostie de temps en temps. En plus, on bénissait les animaux, ce qui n'a jamais fait de mal à personne, surtout en période de canicule. Oui, je sais, je suis un sale mécréant, mais que les Cieux me pardonnent.

Donc, dans cette église Sainte-Rita, l'association cultuelle -et pas culturelle- qui était la patronne des lieux, la louait à une communauté catholique non reconnue par celle que dirige la papauté, laquelle a son propre clergé et même des monsignores.

La dite assoc cultuelle, pour se faire du blé en plein Paris, a vendu la cabane et la sainte -pardonnez-lui Seigneur, elle ne sait pas ce qu'elle fait- à la société Garibaldi -ça ne s'invente pas-, un promoteur immobilier qui compte bien construire des logements et un parking, elle aussi pour se faire du blé et pas du pain bénit. Alléluia! Ledit promoteur immobilier a obtenu un arrêté d'expulsion pour virer les occupants de Sainte-Rita, un "gloubi-boulga de mouvances d'extrême droite", dit gentiment Le Point du 3 août 2016. Moi, j'aurais écrit un ramassis de cathos-fascisants. Du coup, ceux-ci ont monté une ZAD pour ne pas quitter Sainte-Rita qui est la patronne des causes désespérées-pour ceux qui ne suivent vraiment pas-.

Du coup, Cazeneuve, chef de la police, a envoyé des CRS pour les en chasser. Il faut sauver le business à Paname, foi du Parti socialiste. Du coup l'extrême droite française, qui campait dedans, se mobilise. Avec l'appui des téloches d'infos continues qui lui font de la pub. Du coup, les dits Républicains, le parti de la Sarkozyland, veut en être aussi et ça n'a rien à voir du tout avec de la politique politicienne. Le maire de droite du 15e est monté au clocher, si j'ose dire. Même un député de la même sacristie, Frédéric Lefebvre, s'est emballé dans cette affaire. "Cela ne vous gratouille pas trop de vous acoquiner avec l'extrême droite", lui a balancé Le Point. Pas du tout, a répondu le croisé, « Je ne suis pas là pour soutenir tel ou tel occupant. Je veux défendre les paroissiens et le patrimoine culturel ». Culturel et pas cultuel -note de ma pomme-. Ah, la culture chrétienne qui appartient aux racines de la France...

Du coup, ému par la chose j'ai bigophoné à François, celui du Vatican: "Allô François, c'est pour l'église Sainte-Rita de Paris dans le 15e. Je voudrai me croiser dans la Garde nationale, celle que vient de créer François de l'Elysée. Pas pour défendre les intérêts capitalistes urbi et orbi, mais pour la culture, autour de sainte Rita. Et par la même occasion, vous feriez fonctionner à nouveau les tribunaux de l'Inquisition, ça arrangerait bien des vôtres, dont l'Opus dei très pote en ce moment avec votre église. C'est vrai que l'Inquistion a fait tant de bien dans mon Languedoc natal, au 13e siècle. Allez, amen et à la prochaine!"

Le dessin suivant a été piqué sur le Point.fr. Les dieux lui pardonneront-ils?

Paris: Sainte Rita, priez pour eux!

Commenter cet article