Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La nouvelle SNCF a décidé de relancer des trains corails entre Paris et l'Est. Chouette, pourrait-on dire. Sauf que cela concerne 2 allers (samedi et dimanche) et 2 retours les mêmes jours. Sauf que ni Toul ni Lunéville, chefs-lieux d'arrondissement de Meurthe-et-Moselle, ne seront desservies. Et oui, c'est le service public à la sauce capitaliste.

Les 2 allers-retours ne desserviront que Nancy et Strasbourg. Les titres de transport se font uniquement sur internet. Ce sont des petits prix, mais ni remboursables ou échangeables. Et ce n'est fait que pour les individus (selon la police et les journalistes) habitant le Grand Paris. Encore faut-il qu'ils se lèvent tôt: départ de Paris-Est à 7h 35. Pour arrivée à Nancy à 10 h 25 - Strasbourg à 11 h 44 (samedi et dimanche).

Retour le Samedi: Strasbourg 16 42, juste le temps de digérer votre choucroute. Nancy, c'est à 17h 58. Arrivée à Paris-Est à 21h 03 précises. Sauf si un TGV pour les riches ne lambine pas devant.

Le dimanche, départ de Strasbourg à 15h 31, là vous embarquez avec votre dessert à bord du corail, c'est obligé. Paris-Est: 19h 35. Sauf si un TGV pour les riches ne lambine pas devant. C'est con, car vous manqueriez les infos à la téloche.

Pour les Strasbourgeois, ils peuvent prendre ces corails du peuple. Mais que le samedi. Arrivée à Paris-Est à 21h 03 et retour le lendemain pour Paris-Est à 7h 35. Ne pas s'égarer dans le métro et ne pas faire trop bombance ensuite.

L'année 2016 voit de nombreuses suppressions de trains Intercités notamment entre Quimper, Nantes et Bordeaux, des temps de parcours qui s'allongent et l'offre parfois rognée de 40 % sur les TGV qui n'ont pas leur départ à Paris.

Bon, François Hollande a découpé la France en baronnies pour le bien-être de la France, à ce que j'ai entendu. Pour le service public du rail, c'est raté. Pour le reste aussi d'ailleurs.

Chacun appréciera, mais ça c'était avant.

Pour la 3e classe à la SNCF, attention au départ!

Commenter cet article

Aline 06/01/2016 22:51

Inutile d'aller si loin pour être dérouté, déboussolé même déboulé, étudions notre bonne ville au centre de l'ancienne communauté CAMY, le transport urbain est exclusivement étudié aux horaires des lignes desservant Paris et les zones industrielles (les Mureaux, Poissy...) le transport scolaire aux grands lycées des villes voisines (l'IME du Breuil est souvent oublié à chaque vacances). Le week-end on ne trouve plus que quelque bus pour la gare, rien pour les rendez-vous culturels, sportifs ou familiaux. Idem pour se déplacer le soir en ville et sur la communauté, à partir d'une certaine heure c'est cou-couche panier à moins d'avoir une voiture et de devenir l'otage des services financiers du Trésor Public (tout est fait dans cette ville pour arrondir ses finances sur le dos du contribuable-automobiliste). Alors ces communautés à rallonge désertifient par un bout, densifient par l'autre, et diviseront toujours les noyaux. La liberté essentielle travailler pour que fructifie le système capitalisme : adieu veau, vache, couvée...Marianne tout comme Perrine peut pleurer sur ses rêves envolés, liberté, égalité, fraternité.... Aline