Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mais peut-être que leurs ascendants ou leur entourage ne se comptèrent pas dans les rangs de la France libre et indépendante durant les années noires de l'occupation nazi et de la collaboration avec le Reich hitlérien.

En effet, durant cet été, au coeur du très bourgeois 16e arrondissement de Paris, plus précisément au 93 rue Lariston, était descellée cette plaque de marbre, placée ici à l'initiative de la municipalité parisienne en 2006.

A Paris, certains ont un problème avec l'histoire de France

Et bien durant cet été 2014, en pleine célébration de 70e anniversaire de la libération de Paris par la Résistance populaire et la France libre, au cours d'un ravalement de façade (sic), cette plaque fut otée et remplacée par une autre plus anonyme en "Hommage aux héros de la Résistance". Cela ne mange pas de pain, mais ça parle toujours de résistance.

En 2009, les habitants du 93 rue Lauriston avait trouvé aussi son passé "embarrassant" et avaient voulu changer l'adresse en "91 bis". A la tête de cet élan révisionniste à plein nez, Hervé de Charette, ex-ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac devenu président de la Chambre de commerce franco-arabe, domiciliée à cette adresse. "C'est ça où je déménage", avait-il tonitrué. Depuis, la dite chambre de commerce très démocratique siège Boulevard Saint Germain.

 

Un rappel d'histoire s'impose:

Au 93 rue Lariston, de 1940 à 1944, officia là la Carlingue, la section française de la Gestapo. Un groupe dirigé par 2 français de souche (comme on dirait aujourd'hui), Bonny et Lafont, chargé de torturer, d'exécuter et d'assassiner, pour les SS. Ils s'enrichirent également au cours du Marché noir. Ils furent aussi à l'origine de nombreux banquets où se mêlaient les gens de Pétain, les occupants nazis et le patronat français (de souche lui également), toute cette vermine soucieuse de s'amuser et de se remplir les poches.

Oui, la bête immonde a toujours son ventre fécond en 2014.

La ville de Paris a donné un mois, sous peine de poursuites judiciaires, aux propriétaires du 93 rue Lariston de sceller sur la façade la plaque intitiale.

Durant l'occupation nazie et les collabos de Vichy, quand les bons Français bien de chez nous copulaient avec le Reich hitlérien, des résistants de la France libre, tous étrangers, étaient assassinés par les Allemands.

Commenter cet article

sorcière and co 10/09/2014 20:22

l'histoire n'oublie pas les protagonistes, l'histoire fait honte,alors l'histoire est arrangée, falsifiée pour ceux qui furent les français de petain

caroleone 10/09/2014 11:33

Bonjour Roger

C'est si facile d'enterrer l'histoire des autres et de tirer un trait sur des événements dont on a aucune idée.
C'est honteux tout simplement.

Amitiés

caro