Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Delphine Batho touchée et coulée, et sans sommation de la part de François II. Il en a le droit absolu selon la constitution monarchique de la 5e République que jamais le moins du monde le Ps voudrait mettre à bas.

La ministre de l'écologie avait commis 2 crimes de lèse-majesté: d'abord, elle avait critiqué Ségolène Royal, l'ex-compagne de François II quand il n'était pas encore sa majesté; ensuite, elle s'était indigné que son budget de l'écologie, de l'énergie et du développement durable soit amputé de 7%. Bon, madame la ministre n'était pas contre la rigueur imposée par au-delà de nos frontières à la France. Mais pas pour son ministère. Sans état d'âme non plus, elle avait piqué la place de Nicole Bricq, ministre de l'écologie avant elle virée car contre les forages pétroliers privés au large de la Guyane gauloise.

Oui, ça ne dure pas les ministres de l'écologie dans le gouvernement de Ayraultport ND des Landes, surtout si elles sont du genre féminin.

 

Delphine Batho touchée et coulée sans sommation, du coup c'était la crise politique du siècle dans le royaume d'après les médias.

Noël Mamère s'était époumoné: "aux armes citoyens d'EELV, formez vos bataillons, marchons, marchons...." Oui, le député Vert avait claironné qu'avec Batho virée salement, c'était "la goutte d'eau qui faisait déborder le vase bien fêlé". Fin de citation comme ils disent les vrais journalistes.

De fait, les hors-sol dEELV se réunissaient en conclave chez madame Duflot, ministre verte du logement et d'autres machins. Ils y étaient tous, du grand sachem EELV au plus petit parlementaire EELV incognito jusqu'à présent, sauf Eva Joly la soeur maudite, pour cause d'amitié avec le Fg. Cohn-Bendit n'y était pas non plus, il s'entraîne pour être journaliste dans une radio. Oui, après sa pension de retraité de la chose politique, il faudra bien joindre les 2 bouts à la fin du mois.

 

Donc, ça allait chier du tonnerre de dieu et les médias se pressaient devant la porte du ministère du Logement, la révolution allait en surgir pour mettre les aristocrates (pardon les socialos) à la lanterne.

Et bien non, Cécile Duflot s'accroche a sa bouée du portefeuille ministériel et avec elle l'autre ministre écolo dont je ne sais pas le nom ni à quoi il sert, sinon le palais de l'Elysée, comme Cécile Duflot d'ailleurs.

Voilà, la révolution verte ça sera pour la prochaine fois. Et vlan, une autre couleuvre dans la bonne sousoupe. Mais quand on a la digestion facile, on peut en avaler des tonnes.

 

C'est ça la politique politicienne des hors-sol qui nous gouvernent. Après, il ne faut pas s'étonner que les citoyens boudent les urnes et que des présumés cons aillent voir du côté des bruns-marines.

Amis de la démocratie, on nagera toujours pour vous, vous le valez bien.

Je vous recommande l'article de Canaille le Rouge à ce sujet:

Commenter cet article

sorcière and co 03/07/2013 20:07

la politique de fh se radicalise et devient franchement autoritaire, il nous a floué,et en plus il faudrait se la boucler ,batho n'a pas fait la révolution et cela dérange encore