Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Toujours les piques de l'ami Canaille le Rouge, toujours visible sur over-blog:

 

elysée

 

    Tiré du "Monde" daté de ce jour,


        Que des phrases emblématiques qui tracent un autoportrait en creux du personnage.

        Les phrases en italique sont de Fa# himself.


        Peu flatteur mais c'est celui qui le dit qu'y est.


 

 

Nicolas Sarkozy évoque l'hypothèse de sa défaite

 | 24.01.12 | 08h35  •  Mis à jour le 24.01.12 | 09h04


"En cas d'échec, j'arrête la politique. Oui, c'est une certitude." (écoutez l'onde sourde de larmes qui monte du triangle Auteuil Neuilly Passy ... et les bruissements joyeux des commandes de feux d'artifices dans le reste du pays-note CleRC'est ce que Nicolas Sarkozy déclare, depuis quelques jours, quand on l'interroge sur l'hypothèse de sa défaite à l'élection présidentielle.

"De toute façon, je suis au bout, ajoute le chef de l'Etat. Dans tous les cas, pour la première fois de ma vie, je suis confronté à la fin de ma carrière."  (Vive la retraite à 57 ans)

Celle-ci, ajoute-t-il, peut intervenir dans quelques mois ou dans cinq ans. (Le plus tôt sera le mieux)

 

Les mœurs d'une caste : Membre d'un gouvernement pour la première fois, M. Hortefeux, l'ami de toujours, joue les Rastignac. Sarkozy lui glisse : "Profites-en bien, c'est le meilleur moment !" 

 Avec quelques-uns, l'ancien ministre veut le convaincre de reprendre l'UMP en cas de défaite. Mais le président n'en veut pas. "Vous voulez que j'anime des sections UMP ? Je ne mérite pas ça. Je préfère encore le Carmel, au Carmel au moins, il y a de l'espérance !" a-t-il lancé à un autre. (Ses conceptions républicaines…!)

"DANS LE FUTUR, JE VOUDRAIS GAGNER DE L'ARGENT"

Abordant le sujet de la rémunération des banquiers, au G20 de Cannes, en novembre 2011, le chef de l'Etat avait lancé aux grands de la planète : "Moi aussi, dans le futur, je voudrais gagner de l'argent", (Pour aller au carmel, il a son crédo, celui de Thiers mâtiné de Guizot)

La caste : Martin Bouygues lui aurait proposé plusieurs fois de rejoindre son groupe, selon M. Hortefeux. "Je suis avocat, j'ai toujours eu un cabinet et je suis passionné de tas de choses, explique aujourd'hui le président à son entourage. En tout cas, je changerai de vie complètement, vous n'entendrez plus parler de moi !" (LA bonne nouvelle)

"COMMENCER MES SEMAINES LE MARDI ET LES FINIR LE JEUDI SOIR"

"Je peux voyager, prendre des responsabilités, commencer mes semaines le mardi et les finir le jeudi soir ! Franchement, ça ne me fait pas peur", dit-il. (Il s'octroie la semaine de 24h00, revendiquons là pour tous)

" Si l'on veut être aimé dans le futur, il faut couper." (On peut aussi couper sans aimer...)

 

      Et puisque Guizot l'inspire, rappelons au locataire de l'Elysée cette autre citation du père du "enrichissez-vous" :

"On ne tombe jamais que du côté où l'on penche"

 

Commenter cet article