Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pas les siens propres, ceux que les citoyens de France ont acquis par leurs impôts et taxes diverses. Arnaud Montebourg made in France, qui défendait la nationalisation d'Arcelor-Mittal à Florange, avant que l'Elysée ne lui cloue le bec sinon il perdait son précieux maroquin, vient de le dire dans le Wall Street Journal, média qui n'est pas rien dans la promotion du capitalisme, de la spéculation et de leurs coups bas contre les peuples.


Oui, dans le plus grand journal économique des USA: "Dans le cadre de la restructuration budgétaire et la modernisation des politiques publiques, nous réfléchissons en effet à un changement de nos participations". Dans les entreprises où l'état est majoritaire ou actionnaire?

 

La semaine dernière, l'Elysée vendait sa participation dans l'équipementier aéronautique Safran pour 448,5 millions d'euros.


Carte France à vendre

Voilà la feuille de route de François II. On peut toujours s'acoquiner avec le parti à la rose pour conserver des sièges dans des collectivités territoriales. On peut toujours rêver à faire changer la social-démocratie française avec des trémolos dans la voix au Parlement.

Le peuple, lui, constate la désindustrialisation de la France et la montée exponentielle du chômage et de la précarité. Il n'en a rien à foutre des élus qui ne rendent jamais compte de leurs mandats et qui ont toujours des airs je sais tout mieux que vous. Par contre le tous pourris prend de la vigueur dans les classes populaires touchées par la crise capitaliste.


Tous pourris, oui, si les politiques se disant de gauche restent toujours du même côté de la barricade, pas du même bord du peuple qui est lui en souffrance.

Commenter cet article

sorcière and co 05/04/2013 20:25

pour qui?et pour quoi, ces 448 millions d'euro
pour le peuple, pour la conservation des emplois ou pour les patrons?