Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Entre deux pauses estivales, loin de mon ordinateur et des réseaux dits sociaux, retour à ma cambuse de Mantes-la-Jolie, et toujours sous le coup d'une expropriation de mon petit pavillon de banlieue, vu que la municipalité de droite et la communauté des communes du GPS&O, dirigée par la droite et la "gauche", souhaitent établir du "gross" immobilier spéculatif pour des promoteurs dans une zone pavillonnaire.

Ceci dit, heureusement que je n'étais pas revenu pour me faire administrer une deuxième dose de vaccin. J'aurais pu me retrouver en garde à vue. C'est ce qu'a subi un quinquagénaire de Dijon.

Selon France bleu, Il était parti "se faire vacciner pour obtenir son passe sanitaire, mais se retrouve quelques heures plus tard en garde à vue ! Un homme d'une cinquantaine d'années s'est présenté, ce mardi 27 juillet 2021, au centre de vaccination du Zénith à Dijon, pour y recevoir sa deuxième injection mais au lieu de rentrer chez lui avec son précieux sésame, il a dû s'expliquer devant les policiers. En cause : son document attestant de sa première injection a paru frauduleux au médecin qui devait le piquer. Résultat : le quinquagénaire s'est retrouvé au poste."

Après moult vérifications, le procureur de la République a levé la gav. Mais il s'est félicité publiquement sur "la grande réactivité des différents services, entre le préfet, le procureur et les services de police."

L'histoire ne dit pas si l'individu, selon la police, a apprécié pareillement et si, malgré tout, il a reçu sa deuxième vaccination. A mon avis, la police nationale n'a aucune compétence pour cela dans ses locaux. Mais sait-on jamais.

En attendant, grand merci au procureur de la République de Dijon pour sa défense de la santé publique et de l'ordre qui est également public.

Sinon, ce dessin à l'adresse de ceux oubliés par le capital dans cette pandémie mondiale:

Coucou, me revoiolu!

Commenter cet article