Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel, à ce qu'on dit gendarme de l'audiovisuel, a mis en demeure la chaîne d'infos continues de Canal plus de respecter ses obligations en matière de pluralisme. Attention, mis en demeure et sans sanction, en pleine campagne politique pour les départementales et régionales des 20 et 27 juin.

Pourtant, le très digne CSA, dans un communiqué de ce samedi 12 juin 2021, paru au Journal officiel, relève que CNews a invité "à neuf reprises" du 10 au 28 mai la tête de liste d'extrême droite à Paris pour les régionales, par ailleurs numéro 2 dans le parti de la fille de JM Le Pen. C’est pourquoi le CSA a décidé de mettre en demeure la chaîne "de se conformer, à l’avenir, aux dispositions en matière de pluralisme politique, et notamment celles applicables pour les élections régionales, qui prévoient un accès équitable des listes en présence". Sinon, la prochain fois c'est pam-pam cucul?

Bon, sans rire, il va falloir que CNews se magne d'ici le scrutin du 20 juin 2021. Non?

Christine Kelly est l'une des journalistes vedettes sur CNews. Elle fut membre du CSA de 2009 à 2015. D'autre part, sur cette chaîne d'infos continues, intervient Eric Zemmour, éditorialiste d'extrême droite. Enfin, la direction d'Europe 1 évoque des "passerelles" avec CNews.

Sinon, vous croyez que la fille de JM Le Pen a besoin d'une radio ou d'une téloche propre à son parti d'extrême droite?

Selon le CSA, CNews fait trop de promo au parti de la fille de JM Le Pen

Commenter cet article

Paco Fernandez 14/06/2021 09:48

Bonjour Roger, ce n'est pas pour toi que je dis cela, ceci dit ça me fait très mal de lire et d'entendre que les propos tenus par des racistes et fascistes dans les médias soient considérés comme des positions politiques. J'ai toujours pensé et le pense encore que c'est un délit ! C'est terrible d'entendre le CSA mettre en demeure les chaines de télévisions parce qu'elles n'observeraient pas " les dispositions en matière de pluralisme politique. Ah oui j'oubliais de dire un grand merci à Mitterrand puisque c'est lui qui avait dès son premier mandat en 1981 donné l'ordre aux chaines de télévisions d'inviter sur leur plateaux le parti raciste et fasciste de Jean Marie Le Pen.