Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Capture d'écran sur Fanceinfo.fr

Capture d'écran sur Fanceinfo.fr

Ce samedi et aujourd'hui dimanche, la grève se poursuit et les actions se multiplient à Paris et en province. Pourtant, rien n’est épargné aux grévistes avec les déclarations mensongères du pouvoir des riches et du capital, de ses commis siégeant à l'Assemblée nationale ou les reportages orientés des médias de la pensée capitaliste.

Mais le sondage ODOXA du 3 janvier est une gifle infligée à un ex-banquier d'affaires assis dans l'Elysée: 75% des français souhaitent une modification en profondeur du système de retraites ou le retrait pur et simple de la réforme anti-sociale à la sauce macron.

Communiqué CGT-FSU-FO-Solidaires-CGC-Unef-UNL:

La semaine à venir va être déterminante.

Mettons la réforme au tapis !

 Les mobilisations ne faiblissent pas et de très nombreuses actions ont eu lieu pendant toute la période de fin d’année : déploiements, concerts, réveillons revendicatifs, distributions de jouets et actions de solidarité, manifestations et rassemblements… il n’y a pas eu de trêve.

Les cheminot.e.s, les agent.e.s de la RATP, comme les personnels de l’Opéra de Paris et toutes celles et ceux qui sont en grève depuis le 5 décembre, sont plus que jamais déterminé.e.s et décident chaque jour, la reconduction de la grève.

La population, malgré les pressions gouvernementales et médiatiques, soutient très majoritairement le mouvement social. Elle manifeste son soutien en versant massivement aux caisses de solidarité ou en participant aux initiatives initiées par les organisations syndicales et les grévistes.

Face à ce mouvement inédit, le Gouvernement joue l’enlisement, certains de ses ministres stigmatisant les secteurs qui refusent de négocier des régressions sociales.

Lors de ses vœux, le Président de la République, a confirmé qu’il n’entend rien, se contentant de répéter les mêmes affirmations qui n’ont convaincu personne depuis deux ans.

L’intersyndicale réclame le retrait du projet de réforme pour ouvrir des négociations constructives afin d’améliorer le régime actuel pour tous les secteurs professionnels et toutes les générations.

Face à un tel mépris du Président et du Gouvernement, les organisations syndicales CFE- CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef et UNL appellent à construire les conditions d’une grève interprofessionnelle d’ampleur, dès le 9 janvier, avec des manifestations partout sur le territoire.

Elles appellent à mettre en débat, dès lundi, dans toutes les entreprises, services et lieux d’études en organisant des assemblées générales de salarié.e.s, d’étudiant.e.s et de lycéen.ne.s, les conditions de la réussite du 9 janvier et de ses suites dès le lendemain.

Elles appellent à faire du samedi 11 janvier, une journée de manifestation dans tout le pays.

Pour gagner, il faut élargir et amplifier le mouvement dans tous les secteurs professionnels dès le 9 janvier. Les organisations décident d’ores et déjà de se revoir dès le 9 janvier 2020 au soir.

 

Commenter cet article

ali3737 05/01/2020 12:39

"Mais le sondage ODOXA du 3 janvier est une gifle infligée à un ex-banquier d'affaires assis dans l'Elysée: 75% des français souhaitent une modification en profondeur du système de retraites "

N'y a-t-il pas une petite erreur dans cette phrase ? Quelle était la question posée ?

Le Mantois et Partout ailleurs 05/01/2020 18:04

?