Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Autrefois, lorsque le peuple était asservi par les nobles et l'Eglise catholique, chaque fois qu'un évènement lui apportait un peu de bien-être, il s'écriait: "Noël! Noël!". Même si ce n'était pas le 25 décembre.

En fait, jusqu'en 336 justement après la naissance de Jésus, le 25 décembre est une fête païenne. On célèbre l'avènement du soleil invaincu, puisqu'à partir de cette date, à quelque chose près, les jours se rallongent. Ce n'est en 506 de notre ère, que le Concile d'Agde en fait une fête obligatoire pour la chrétienté.

En 425, l'empereur romain et chrétien d'Orient codifie officiellement  la cérémonie religieuse de Noël. Cela tombe bien puisque le roi païen Clovis est dit être baptisé le soir de Noël entre 496 et 499. Il devient donc notre premier roi chrétien parce que la France de l'époque valait bien un baptême. Sur la date, entre 496 et 499, BFM-tv n'existait pas encore pour dire la vérité vraie au bon peuple ébahi.

Et le père Noël me direz-vous? En France, il apparaît dans La Revue comique à l'usage des gens sérieux paru le  : " – Pan ! pan !
– Qui est là ?
– Le vieux père Noël de 1848.
– Farceur !
– Il n'y a pas de farceur ; je suis réellement le père Noël qui vient vous rendre visite. Ouvrez, je meurs de froid.
– Entrez, alors ; mais, à vrai dire, je ne vous attendais guère. Pourquoi n'êtes-vous pas tombé chez moi par la cheminée, selon l'usage ? "

Depuis, il a tracé sa route dans le ciel, la preuve:

Noël! C'est Noël!

Commenter cet article