Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Retraité, entre deux ponctions de la CSG et la baisse continue de mon pouvoir d'achat, j'ai regardé à la téloche l'audition d'Alexandre Benalla par la commission d'enquête du Sénat. J'ai donc vu un autre monde, surtout pas le mien, entre gens biens  satisfaits des bienfaits sur eux de la 5e République.

Dès lors, oubliées les insanités dudit Alexandre Benalla sur ladite commission d'enquête et sur son président Philippe Bas. Celui-ci tient à réaffirmer  la "nécessaire prééminence du président de la République". Et donc de son pouvoir absolu. CQFD.

De ce fait aussi, oubliées les charges contre ladite commission d'enquête sénatoriale du porte-parole de l'Elysée, du ministre chargé des relations avec le Parlement. Quant à la ministre de la Justice, elle s'est mue ni plus ni moins en avocate de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron.

Bref, plus d'affaire dEtat Macron-Benalla, mais un dialogue très policés entre gens du même monde et surtout pas le mien, quitte à me répéter.

Le grade de lieutenant-colonel offert à 27 ans? Aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.

Le port d'arme? Pour ma sécurité personnelle.

Mon salaire? 6 000 euros net mais sans fiche de poste ni aucune déclaration au Journal Officiel. Mais peut-être, après tout, le port d'armes servait à défendre un pouvoir d'achat dans cette république faite pour les riches et le patronat.

Mon badge d'accès à l'Assemblée nationale? Pour fréquenter sa bibliothèque et sa salle des sports. Ben oui, pour être chargé de mission auprès de Manu 1er, il faut mieux avoir un esprit sain dans un corps sain. sinon, on ferait dans la barbouzerie de bas-étage. Non?

Ben oui, Alexandre Benalla se devait d'être sportif et érudit pour trimballer chaque jour un Glock 43 afin d'aller bosser dans un palais ou d'être au plus près de Notre révérendissime, sans devenir pour autant son garde-du-corps.

En résumé de cette très charmante discussion entre gens biens: Pas plus d'affaire d'Etat Macron-Benalla  que du travail en traversant simplement la rue, bande de derniers de cordée que vous êtes à me lire!

Ci-dessous l'autorisation de port d'arme paraphé par le préfet de police de Paris en personne. pris sur Médiapart.

Alexandre Benalla n'était qu'un gentil organisateur des déplacements présidentiels. Point final.

Commenter cet article