Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Quand la préfecture du Val-de-Marne défend le gouvernement israélien

3 banderoles sont affichées sur la mairie Pcf d'Ivry-sur-Seine et c'est tout à l'honneur de sa municipalité. L'une dénonce le racket de l'Etat sur les collectivités locales. Une seconde soutient la grève de la faim de Claude Mangin-Asfari pour obtenir un droit de visite à son époux Naâma Asfari, prisonnier politique sahraoui embastillé au Maroc. Mais la préfecture ne conteste qu'une seule banderole, parce qu'elle exprimerait "des opinions politiques" et mettrait en cause le "principe de neutralité" des services publics.

Bref, la préfecture ne s'en prend qu'à la banderole soutenant Salah Hamouri, citoyen franco-palestinien, incarcéré dans les geôles israéliennes sans procès et de façon arbitraire depuis les 23 août 2017.

Le portait de Salah Hamouri "restera donc apposé sur la façade de ce qu'il convient d'appeler la Maison du peuple", a répondu Philippe Bouyssou, le maire d'Ivry. Surtout, Elsa Lefort, l'épouse de l'embastillé en Israël, habite Ivry-sur-Seine et son père Jean-Claude Lefort est l'ancien député de la ville.

Une vidéo d'Elsa Lefort du 31 octobre 2017:

Commenter cet article