Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au moins 16 morts, des milliers de blessés, tous du côté palestinien. Devant la fausse neutralité de l'UE, le double jeu des pays arabes, la France, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, dans un silence assourdissant, mais tous alignés sur la politique des USA, l'armée israélienne a tiré.

Des dizaines de milliers de Palestiniens, notamment des femmes et des enfants, avaient convergé le long de la barrière frontalière qui sépare la bande de Gaza d'Israël dans le cadre de "la grande marche du retour". Ce mouvement de protestation exige le "droit au retour" des réfugiés palestiniens et dénonce le strict blocus de Gaza. En approchant à quelques centaines de mètres de cette barrière ultra-sécurisée entre habitants de l'enclave et soldats israéliens, ces derniers ont tiré à balles réelles et fait usage de gaz lacrymogène.

La "grande marche du retour" a lieu à l'occasion de la "Journée de la Terre". Elle marque chaque 30 mars la mort en 1976 de six Arabes israéliens pendant des manifestations contre la colonisation de terres par Israël. Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur place à la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, qui gouverne avec l'extrême droite, veut faire d’Israël "l’État-nation du peuple juif ". Tout un programme pour chasser les Palestiniens et faire entrer les territoires occupés dans les frontières de ce nouvel état, dont la capitale une et unique serait Jérusalem que Donald Trump a d'ores et déjà reconnu.

C'est la Palestine qu'on assassine

Commenter cet article