Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce 17 octobre, il a invité à déjeuner dans son palais de l'Elysée les principales associations françaises qui luttent contre la pauvreté et l'exclusion. Et déjà ses aboyeurs titrent que notre grandeur "s'attaque à la pauvreté des enfants en lançant "une concertation sur la lutte contre la pauvreté et tout particulièrement celle des enfants". Ben oui, car "les enfants pauvres d'aujourd'hui ne soient pas les adultes pauvres de demain".  Mais, sous les ors de notre mauvaise république, leur a-t-il parlé des "jaloux" qui  n'en veulent qu'aux riches, entre la poire et le fromage?

Bon, chacun voit midi à sa porte en empruntant les marches du palais de l'Elysée dans lequel trône un ex-banquier d'affaires. Mais il y a bien longtemps que les gouvernements successifs en France ont complètement occulté l'égalité des chances, la solidarité, la justice sociale et le progrès.

9 millions de pauvres selon la définition de l'INSEE, dans l'un des pays les plus riches de la planète. Et par exemple, aucune augmentation du RSA. Mais je peux citer aussi la réduction des APL et l'étranglement des capacités budgétaires des HLM, ainsi que celui des budgets sociaux dans les communes, en particulier dans les plus pauvres de France.

J'oubliais. La ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, sera présente au Trocadéro pour le rassemblement organisé par ATD Quart Monde.

J'espère qu'elle n'aura pas oublié de finir son dessert et sa coupe de champagne pour la route, ça serait bêta de gaspiller de l'argent public.

Hier, Emmanuel Macron faisait son plan com à propos du 17 octobre, journée mondiale  du refus de la misère: un comble!

Commenter cet article