Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le gouvernement réactionnaire de Madrid, qui en est l'héritier politique, vient de faire prendre d'assaut le gouvernement de la Catalogne, par la garde civile. Le roi d'Espagne n'a pas bougé d'un poil. Normal, son père a été adoubé roi en son temps par le dictateur fasciste Franco, lequel en 1939 renversait la République espagnole par un coup d'Etat militaire.

Lu dans la semaine du Roussillon de ce mercredi 20 septembre: Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan

La Guardia Civil a pris d’assaut, ce mercredi 20 septembre au matin, le gouvernement catalan.

La police espagnole a envahi le ministère de l’Économie et divers organismes des finances catalanes dont l’Agence du Trésor, ainsi que le ministère des Affaires Extérieures. La Guardia Civil a arrêté le ministre des Finances catalan Josep Maria Jové. Les policiers ont également pris d’assaut le ministère des Affaires Sociales catalan. « Nous sommes dans un état de siège ! C’est une honte ! » a indiqué Dolors Bassa la ministre des Affaires Sociales.

Les interventions de la Guardia Civil se multiplient en Catalogne. Une douzaine de responsables de l’administration catalane a été interpellée.(...)

Note de ma pomme: Quelle que soit son opinion sur la consultation organisée le 1er octobre par le gouvernement catalan sur l'indépendance de la Catalogne espagnole, rien ne saurait justifier un tel usage brutal de la force policière. Cette violence engagée par le gouvernement central bafoue la plus simple expression démocratique. Mais il y a trop longtemps que l'idée d'un République fédérale et démocratique n'est plus mis en débat sur la terre de mes ancêtres. Par la droite conservatrice bien sûr et le PS en alternance au pouvoir avec elle. Mais aussi hélas ailleurs. Si je me trompais, dites-le-moi.

La dictature franquiste renaît de ses cendres en Espagne: oui, le ventre est toujours fécond

Drapeau de la République d'Espagne

Commenter cet article

Dubant 21/09/2017 14:06

La réaction du post-franquiste Rajoy indique un gouvernement dans l'impasse de la brutalité. Au-delà de la question catalane, ingérable dans l'Europe actuelle et dans l'Espagne, même très décentralisée, se pose la question de fond pour l'Espagne: monarchie ou république ?