Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pas à Bruxelles, siège de l'UE du capital, mais à Bruxelles siège de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, autrement dit l'OTAN. Comme quoi rien n'a changé depuis Jean Jaurès: "le capitalisme porte la guerre comme les nuées l'orage".

Quitte à me répéter, l'OTAN est le bras militaire du capitalisme US et dans son QG siège la France, politique de vassalisation que le pouvoir socialiste n'a jamais renié. Et pas plus la droite française et son extrême.

Bref, vendredi 31 mars, le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson est venu à Bruxelles engueuler ses vassaux. Il les a sommés de porter à 2% de leur PIB l'argent public destiné à l'OTAN. 2% d'argent public que seuls le Royaume-Uni, la Pologne, l'Estonie et la Grèce de Syriza filent pour le moment.

Selon le Monde, le secrétaire d’Etat américain invite les autres pays à atteindre l’objectif fixé pour la fin de l’année ou à élaborer des plans indiquant « clairement » comment ils comptent y arriver par étapes. Bon, le représentant de la France à l'OTAN, au garde-à-vous, n'a pas moufté. Et Benoît Hamon, le candidat du PS à la présidentielle, n'a pas plus pipé mot à ce commandement.

Mais réfléchissons. Si on quittait l'OTAN, moins de dépense militaire de ce côté et plus de souveraineté nationale, non?

J'oubliais, l'OTAN a une nouvelle salle de garde à Bruxelles...

Le ministre de la guerre de Donald Trump est venu donner des ordres à Bruxelles

Commenter cet article