Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est le Canard enchaîné qui a dégoté le salaire mensuel du coiffeur de notre roi élu: 9 895 euros par mois, un salaire de ministre depuis mai 2012, selon la lettre d'engagement dudit coiffeur auprès de sa majesté du président actuel de la République.

Oui, me direz-vous, il n'y a pas pas beaucoup de taf à couper les tifs de François Hollande président. Peut-être un peu de couleur pour cacher quelques cheveux de vieux ici ou là, sinon plus. Ben oui, mes camarades et amis lecteurs, lorsqu'on prend de l'âge comme ma pomme, c'est incroyable comme le nombre de saisons accumulent des flocons de neige, sinon plus, sur mon cap.

En parlant de cap, Emmanuel Macron semble avoir joué les Brutus, hier dans son métinge parisien, à l'égard de François Hollande qui avait fait d'un banquier d'affaires son ministre de l'économie. D'aucuns avaient crié haro sur le baudet. Je m'excuse, mais lorsqu'on gère loyalement les affaires du capitalisme en France, il vaut mieux adouber un banquier de chez Rothschild, il s'y connait mieux en business, non?

Bref, désormais Emmanuel ne veut plus de César de François. C'est pour cela qu'il marche pour être de la présidentielle de 2017 à sa place.

"Je vous demande de vous arrêter", a tonné Manuel militari Valls, le grand vizir de l'Elysée, à son pote Emmanuel du gouvernement. Ben oui, lui se voyait seul et gros comme un camion à la place de son autre pote François pour la présidentielle de 2017.

Aujourd'hui, c'est le Conseil des ministres présidé par François de l'Elysée. On parlera du salaire du barbier présidentiel ou de l'avenir du camarade Emmanuel dans un fauteuil ministériel? Ou comment faire mieux pour gérer le capitalisme en France et dans le monde? Je choisis la troisième option.

Dites vous en voulez vraiment encore de François Hollande président ou d'un autre de ce plein panier de crabes? Sans moi alors!

En tout cas, l'un de mes lecteurs m'a envoyé ceci. Comme je suis pour l'info libre et non faussée, je me sens obligé de le mettre en ligne.

Le barbier de Séville, pardon de l'Elysée à 9 895 euros le coup de peigne mensuel

Commenter cet article

sorcière and co 25/07/2016 20:22

il pourra bientot y ressembler car il a des cheveux à se faire pour un deuxieme mandat