Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Surtout ne pas se méprendre, même si l'extrême droite ne ravit aucune région, ses suffrages obtenus restent élevés au deuxième tour: 43% dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 45% en Provence-Alpes-Côte-d'Azur ou bien 36,4% en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyérénées, terres qui étaient hier de partage et d'accueil pour les migrants. Et la peste brune a été partout présente au 2e tour de ces élections régionales.

Le PS a perdu, mais n'a pas perdu son âme. Il y a des lustres qu'il ne conduit plus une politique de justice et de progrès social. Et s'il se félicite d'avoir tempéré sa casse électorale, avant le 1er tour, il gérait la totalité de la France, sauf l'Alsace-Lorraine. Dans cette nouvelle baronnie, il se battait contre un dissident qui n'a pas voulu du diktat du palais de l'Elysée. Celui-ci obtient 15,2% des suffrages exprimés, la Sarkozyland conserve la région et l'extrême droite est battue. A méditer pour les forces démocratiques de progrès.

Pour le reste, les combinaisons politiciennes, ces fusions dans la confusion, n'ont pas permis que le parti de l'Elysée régente l'Île-de-France, la Normandie ou bien le Centre-Val-de-Loire. En Île-de-France, malgré les dirigeants du Pc et des écolos sur des estrades communes, Claude Bartolone, 3e personnage de l'Etat, président de l'Assemblée nationale qui a voté un tombereau de lois ant-sociales depuis juin 2012, avait contracté trop de dettes auprès des couches populaires, des esprits de progrès et de la jeunesse.

Pourtant, malgré cette déroute, François Hollande et les siens, qu'ils soient au PS, au Medef ou à la Cfdt, vont poursuivre leur politique de merde envers les travailleurs et le peuple de France.

La gôche et le Fg ne représentent plus que moins d'un tiers des suffrages exprimés. Si ne s'activent pas partout les luttes sociales, si ne se fonde pas une politique de justice et de progrès social, dans la démocratie et la clarté, les lendemains qui chantent ne sont pas pour demain.

Régionales 2015: à droite toute et à son extrême aussi

Commenter cet article

Aline 14/12/2015 15:32

Incroyable pour de vrais gens de gauche de voir que ce gouvernement de "gôche" prétendent continuer sa politique d'ouverture à droite, aussi ouverte qu'une dentelle qu'elle en devient guenille. Incroyable qu'après avoir évité l'hécatombe de justesse, ces chauffards du dimanche repartent de plus belle, sans se préoccuper de l'état de la mécanique. VANITEUX, PRESOMPTUEUX, INCONSEQUENTS, sont les qualités premières de nos dirigeants toujours aussi écervelés et incorrigibles, qui n'hésitent pas à mettre en péril la France, sa République et sa Démocratie, pour leur aura personnelle. Ensuite, ils feront ce qu'ils font de mieux, larmoyer, tonner, combiner, pour obtenir l'aval des agonisants qu'ils viennent de piétiner. Encore une année à subir, il n'y a rien de pire qu'être trahi par les siens, alors s'ils ne redressent pas le cap, moi je resterai ferme sur mes positons. C'est certain PS ne veut pas dire parti socialiste pour une politique sociale mais PS pour parti suicidaire pour une politique sacrilège. Pour le PC, je pense que c'est enfin le temps de s'émanciper, de reprendre notre destiné en main du fin fonds de nos cellules, et de prouver à nos détracteurs que nous sommes des gens de Gauche aux valeurs respectables, regagnons notre crédibilité....... Aline