Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

D'abord un pensée émue pour notre compatriote lâchement assassiné de façon odieuse par les fascistes de l'état islamique en Irak et au Levant et toute ma solidarité envers sa famille, ses proches et ses amis endoloris par ce deuil des plus cruels.

Ensuite de la rage contre ces monstres qui rapinent, martyrisent et tuent de la pire des manières et sans retenue des civils innocents, au nom de leur prétendu idole pour imposer une dictature des plus barbares.

Mais de la rage aussi envers cette communauté internationale qui a engendré cette infame barbarie: le pays de Bush père et fils et celui d'Obama qui a fait basculer l'Irak dans le chaos le plus complet, attisant les haines et le fanatisme, ventre fécond où a prospéré l'islamisme; les laquais parmi lesquels se compte la France de Sarkozy et de Hollande, accrochée à tout prix aux basques de la bannière étoilée, dans le fourgon de l'OTAN. Ce n'est pas en bombardant aveuglement, au mépris des peuples, de leur quotidien et de leur culture, que s'installeront la démocratie et les libertés.

Par contre, lorsque l'Iran sera reconnu comme un état à part entière, tout comme la Syrie d'ailleurs ou la Russie, quand sera imposée à Israël une Palestine libre et indépendante, dès que le monde dit libre cessera de trafricoter avec les monarchies pétrolières intégristes, avec la Turquie soutien de l'état islamiste en Irak et en Syrie et point d'accueil des djihadistes, un souffle nouveau reviendra sur cette partie du monde.

Certes, l'impérialisme américain, pour que le capitalisme prospère, à d'autres desseins. Pour asseoir sa prédominance, il porte toujours la guerre comme la nuée l'orage.

En France, dans l'ex-patrie des Lumières, toutes les lois antiterroristes votées par des parlementaires godillots rendront notre société plus policière, mais jamais meilleure ni le moins du monde progressiste. Comme il est illusoire de croire que nos jeunes compatriotes, s'enrôlant sous la bannière noire d'un islamisme forcené, n'est qu'un épiphénomène. Ce n'est pas en s'abouchant avec le patronat que les inégalités gangrénant notre pays disparaîtront.

Enfin, devant ce crime odieux perpétré contre notre compatriote, on mesure que le terme otage n'a aucune réalité avec quelques soucis matériels occasionnés lors d'une grève. A bon entendeur, salut.

L'otage français a été décapité par ses ravisseurs islamistes: un crime contre l'humanité

Commenter cet article