Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La Confédération française démocratique du travail, c'est son intitulé, défend donc les travailleurs et la démocratie. Sans doute est-ce pour cela qu'elle fait reculer le droit social avec le patronat et le Parti socialiste, bien qu'elle soit minoritaire dans le monde du travail. 

Lors du récent conflit à la SNCF, bien que non-signataire du préavis de grève, qui selon la loi doit activer des négociations, elle fut reçue à bras ouverts par la direction et amputa les droits conquis par les travailleurs du rail. De la même façon, minoritaire dans l'entreprise, elle a applaudi à l'explosion de la SNCF entérinée par le vote des députés élyséens qu'ils fussent socialistes ou écologistes.

Mais il y a mieux, toujours dans le sens de la défense des cheminots, la preuve, ceci que m'ont adressé mes camarades CGT de la Région Rhône-Alpes:

La CFDT défend les travailleurs: la preuve

Tenez, ça n'a peut-être aucun rapport avec ma chronique de ce jour. Mais en 1944, au moment où la France allait se libérer du joug nazi et des collaborateurs de tout poil, il est bon de se rémémorer ce qu'indiquait le régime installé par Pétain avec l'accord de l'extrême droite et du patronat d'alors. Et les lettres de délation qui appuyaient les collaborationnistes de Vichy. Pour la mémoire donc:

La CFDT défend les travailleurs: la preuve
La CFDT défend les travailleurs: la preuve

Commenter cet article