Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

"J'en ai plein la casquette!" Oui, lors du Conseil des ministres, celui qu'on a mis sur un trône dans un palais était vénère. Contre son premier chambellan qui ne mène pas à la baguette sa troupe. Ensuite, contre ladite troupe munie de maroquins ministériels que par la bonne grâce de l'Elysée. "Qu'on se le dise pour la dernière fois", a conclu François II très furax.

Aussitôt, illico presto, le bosco de Nantes, qui ne veut pas se retrouver dans le bourbier de l'Ayraultport ND des Landes, a adressé une bafouille à tous les directeurs de cabinet des ministres. En clair, le premier ministre peut s'opposer à une communication d'un de ses "subordonnés" dans les médias. Extraits:

"Le schéma est le suivant : lorsque votre ministre reçoit une invitation pour un passage média (radio, télé, presse écrite papier ou internet), vous nous informez au préalable, avant de donner un accord au média. Lorsque votre ministre envisage de susciter un passage média, vous nous informez avant de prendre l’attache du média".

"Cette démarche de coordination des passages médias ne remet pas en question la ligne décidée cet été s’agissant des tribunes ou des interviews écrites. Il n’y a pas de relecture systématique par Matignon, même si, comme je vous l’avais dit fin juin, il vous appartient d’apprécier si une relecture est souhaitable. Le cabinet du Premier ministre sera toujours à votre disposition pour cela".

 

Madame Najat Vallaud Belkacem, ministre chargée de la propagande de l'Elysée, dans son compte-rendu hebdomadaire du conseil des ministres, a dit que tout allait parfaitement bien par ailleurs. Bon, si la voix de son maître le claironne...

François Hollande avait pourtant entraîné ses ministres à marcher au pas. Et il avait chassé des rangs la petite madame Batho à l'écharpe bleue qui trainaillait trop. 

Mais du passé faisons table rase. Maintenant, c'est l'application stricte des pouvoirs absolus que confère la 5e Constitution au roi élu à l'Elysée.

Aujourd'hui, François Hollande va célébrer les 55 ans de la 5e République initiée par le général de Gaulle après un coup d'état en 1958. C'est quand même drôle de la part d'un démocrate. Sont invités à cette cérémonie, pas moins de 200 anciens ministres. Delphine Batho sera-t-elle de cette fête républicaine? Et les anciens ministres cocos aussi?

Quelques images de 1958:

Commenter cet article