Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

"L'arbitre Pierre Estoup a été mis en examen mercredi pour escroquerie en bande organisée", annoncent les médias. Du coup, comme les mêmes causaient aussi de Bernard Tapie, avec la mauvaise foi qui me caractérise, j'ai cru qu'il y avait une relation avec du fric autour d'un ballon de foot.

Et bien non, il est question de fric, mais pas de foot. Juste de l' équipementier sportif Adidas que Tapie rachète pour presque rien.

Devenu ministre de la Ville du socialiste François 1er, il le fait revendre par le Crédit Lyonnais qui, tout compte fait, le rachète au prix demandé par le ministre de la Ville, pour le revendre en réalisant une plus-value confortable.

Redevenu homme d'affaires, Bernard Tapie attaque le Crédit Lyonnais en lui réclamant 220 millions d'euros au titre du bénef réalisé. De procès en procès, nous voilà en octobre 2007 devant un tribunal arbitral privé. Moi, je ne savais que ça existait ce genre de procédure, mais c'est vrai que je ne fricote pas du tout avec le capitalisme.

Bref, le dit tribunal privé accorde au ci-devant Tapie la somme rondelette de 403 millions d'euros (bien plus que les 220 millions demandés initialement) dont 45 millions d'euros de pourboire, pardon au titre de son préjudice moral.

Cela s'est passé sous le règne de Nicolas 1er avec qui Bernard Tapie était pote. Christine Lagarde, à cette époque ministre des finances, ne dit rien alors que le fric sort de l'argent public, vu que le Crédit Lyonnais était banque publique autrefois.

 

Donc, Pierre Estoup, l'un des 3 "arbitres" est mis en examen, par 3 juges d'instruction mandatés par la Cour de  justice de la République, pour "escroquerie en bande organisée".

Ce n'est pas n'importe qui. Il est magistrat honoraire, pour avoir terminé sa carrière en 1991 comme président de la Cour d'appel de Versailles. Ensuite, il s'est lancé dans l'arbitrage privé. Peut-être pour arrondir ses fins de mois difficiles, allez savoir.

 

Bernard Tapie dit que tout "cela est incompréhensible".

François II lui se tâte pour savoir si l'Etat qu'il gouverne seul va se porter partie civile dans cette affaire. Mais s'il le fait, ça ne serait pas contre Christine Lagarde, boss du FMI en qui le royaume de France garde toute son estime.

Oui, ça ferait pagaille après l'affaire DSK qu'un autre frenchie soit viré du FMI. On en a trop besoin pour le business et la concurrence libre et non faussée dans l'UE.

Et puis pour les grands de ce monde, il y a la présomption d'innocence que j'oubliais sottement.

 

Ah, ça c'est la barcasse que Bernard Tapie s'est acheté après le jugement arbitral. Cela et bien d'autres choses encore.

Cette pirogue n'est pas immatriculée en France, mais sur l'île de Man, un paradis fiscal de la couronne britannique. Mais c'est un pur hasard.

Oui, parfois le hasard fait bien les choses, non?

Commenter cet article

sorcière and co 30/05/2013 20:24

pas besoin d'aller à la pêche puisque ce sont eux les piranhas

caroleone 30/05/2013 15:41

Bonjour Roger,

Mince, elle est pas pratique cette pirogue pour aller à la pêche aux piranhas !!
Ah ! les ripoux.

Amitiés

caro