Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Durant sa campagne présidentielle, François Hollande avait promis qu'il s'attaquerait aux licenciements dits boursiers, c'est à dire contre les entreprises qui licencient alors qu'elles font du bénéf.

  Avant qu'il ne soit élu à l'Elysée et qu'il détienne tous les pouvoirs (exécutif et législatif), le groupe socialistes au Sénat avait voté cette proposition de loi présentée par les communistes et apparentés. Elle avait été rejetée à quelques voix près, alors que le Sénat disposait d'une majorité de gauche, à cause de son président Ps qui n'avait pas voté et des radicaux de gauche qui s'étaient brillamment abstenus avec Jean-Pierre Chévenement. Mais sans doute avaient-ils quelque action traînant à la Bourse de Paris...

 

  Depuis rien, alors que François Hollande dispose de la majorité absolue à l'Assemblée nationale et que les licenciements boursiers pleuvent drus sur le pays. Oui, rien, lors de la session extraordinaire du Parlement de juillet 2012, comme s'il n'y avait qu'à se soucier de faire des petits pâtés de sable sur la plage du fort de Brégançon...

 

  Ce vendredi, les députés et sénateurs cocos et apparentés ont renouvelé l'exigence d'une loi contre les licenciements boursiers afin de légiférer dès cet automne, auprès du premier ministre dynamique que François Hollande a donné à la France.

  Mais Michel Sapin, plutôt ministre du chômage que du Travail, affirme qu'il "n'y aura pas de loi propre" à ce sujet, qu'on verrait dans les discussions à venir sur la réforme du marché du travail (aïe) qui sortirait des partenaires sociaux (en clair du MEDEF, de la CFDT et peut-être de FO) au cours de l'année 2013. Ouf, ce n'est pas les calendes grecques, si j'osais rire.

  Et voilà l'affaire sur une loi contre les licenciements boursiers pesée et emballée.

 

  Le Journal Libération, qu'on ne peut pas dire qu'il soutient l'UMP, titre en sa une: Au secours, Sarko revient!

  Je ne lui fais pas dire.

bourse-emploi0001.jpg

 

 

Commenter cet article