Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le mur du son, l'Autrichien Félix Baumgartner l'a franchi incontestablement le 14 octobre dernier. Il s'est élancé en chute libre vers la terre, à 39 km d'altitude: une première mondiale.

Mais son spectaculaire saut a dû lui rapporter de l'oseille. Il escompte partir crécher en Suisse, comme il le dit dans un journal de son pays natal, le Kleine Zeitung. Oui, comme l'UE ne déclare pas la Suisse paradis fiscal, pourquoi ne pas s'y installer pour frauder le fisc autrichien?

Dans le Klein Zeitung, le futur expatrié se pique aussi de politique. Il est favorable à une "dictature modérée" exercée par des "personnalités expérimentées de l'économie privée". Oui, "l'on ne peut rien modifier dans une démocratie", affirme-t-il.

Voilà donc Félix Baumgartner d'accord avec une dictature pour résoudre les problèmes économiques actuels. En son temps, une petit peintre prénommé Adolf, né aussi en Autriche, envisageait également de résoudre la crise internationale. Mais comparaison n'est pas raison, pourrait-on me dire.

En tous les cas, la dictature helvétique est sacrément douce avec les fraudeurs fiscaux expatriés, non?


Alors, mur du son ou mur du çon (sans cédille peut-être) pour Félix Baumgartner? Allez, je vous laisse juge...

 

Tiens en parlant de vol plané, ce dessin piqué dans Rue89. Mur du son ou mur du çon pour ceux-ci. Bon, j'ai ma petite idée, là aussi, que je ne vous dirai pas, des fois que le pape instaure à nouveau les bûchers de l'inquisition. On ne sait jamais en ces temps de progrès que nous vivons.

Commenter cet article