Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

     Cette question n'a pas trop taraudé l'esprit des deux intervieweurs du chef de l'Etat dernièrement. C'est un peu bête à l'heure où il faut se serrer la ceinture. A la décharge des deux journalistes, Nicolas Sarkozy les avait personnellement choisis pour sa prestation télévisée urbi et orbi. Mais ne désigne-t-il pas aussi le président du CSA, le gendarme de l'audiovisuel?

     Pour la petite histoire, mais ne le répétez pas, ladite émission a été réalisée par Renaud Le Van Kim. Il orchestra tous les meetings du candidat Sarkozy avant 2007. La même émission a été produite par la société privée qui diffuse "C dans l'air" d'Yves Calvi sur la Cinq, l'un des intervieweurs du candidat à l'élection présidentielle de 2012. Mais n'y voyez aucune malice, le second journaliste n'est autre que Jean-Pierre Pernault, tête d'affiche du journal télévisé de TF1, autre chère amie du locataire de Sarkozy.

     Pour en revenir à l'argent des riches dans cette période de vaches maigres, les plus riches fortunes de France ne paient pas l'impôt sur le revenu proportionnellement à leurs revenus, très loin s'en faut. Et même 4 800 des ménages les plus riches s'en exonèrent totalement. Comment pour ce tout beau monde? Par le biais des niches fiscales et des paradis fiscaux.

     Concernant ceux-ci, ils n'existent plus, ou si peu, dixit Nicolas Sarkozy au G 20 de Pittsburg en 2009. Aussi, nul besoin d'aller sur Google qui délivre plus d'un million de pages en français sur cette chose qui n'est plus.

     Pour autant, à la rubrique "défiscalisation", quelques bonnes adresses et pas seulement sur des îles paradisiaques trop loin de notre pays, pour qu'on puisse intervenir. Non, des voisins immédiats de la France:

     La Grande-Bretagne, avec sa City, Gibraltar et ses îles anglo-normandes, membre éminent de l'Union européenne mais pas de la zone euro. Ceci explique t-il cela?

     La Suisse, dont le secret bancaire est couvert par la loi de 1934 qui punit de prison toute divulgation. Et au pays des banquiers helvètes, une telle loi ne s'abroge jamais.

     La principauté d'Andorre, dont le co-prince n'est autre que le président de la République française.

     Le caillou de son altesse sérénissime Albert, dont le premier ministre et le grand argentier sont choisis et nommés par la France depuis 1963.

     Le grand-duché du Luxembourg, dont le premier ministre et ministre du trésor est Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, ces pays ayant cette monnaie comme devise.

 

     C'est vrai, pourquoi ennuyer nos proches voisins avec qui nous sommes en si bons termes? Et puis, après tout, le monde de la finance et de la spéculation ne représente que 1% de la population totale de la Terre. C'est à dire rien pour en faire une fixation?

 

     NB: Pour ceux qui ne veulent pas s'abrutir devant les lanternes de la télévision, le livre "Le président des riches", des époux Pinçon-Charlot, paru en 2010 aux éditions La Découverte.

     Il se dit également qu'une collecte est organisée au profit de messieurs Calvi et Pernault, pour leur adresser cet ouvrage. Mais allez savoir, les gens sont si mauvaises langues en ces temps de crise.

Commenter cet article