Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce n'est pas Dieu possible, le François du Vatican a des soucis, comme son homonyme de l'Elysée. Voilà que dans la ville-état la plus petite au monde et la plus religieuse aussi, ça ne va plus du tout. Même que le père François s'apprêterait à rouvrir les tribunaux de la sainte inquisition pour chasser le diable en personne.

 

Torrentfreak a eu l'idée de jeter un oeil aux habitudes de téléchargement des habitants du Vatican, en grande partie des ecclésiastiques, hommes ou femmes. Vu la taille du territoire, cela fut possible: beaucoup de séries américaines téléchargées, sans doute pour s'aérer l'esprit, car rien ne vaut un esprit sain dans un corps sain.

Puis, surprise, des téléchargements de films pornos avec une tendance pour le sado-maso.

Mais, comme dit  Torrentfreak, on ne sait pas si les pirates fans de sado-maso sont des hommes de foi.

 

Autre merde pour sa sainteté, les appartements du cardinal Ivan Dias qui n'est pas rien à Rome. Il est préfet émérite de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, une institution fondée en 1622. Ce n'est pas les déclarations du cardinal qui sont en cause: l'homosexualité est une «tendance contre-nature» qui doit être soignée. Ni que ce prince de l'Église du Vatican habite pour lui tout seul un appartement de 12 pièces. La crèche de Jésus est de l'histoire ancienne et des Évangiles faisons table rase.

Ni même que cet appartement ait été acquis, sous Benito XVI, grâce aux allègements fiscaux obtenus du gouvernement Berlusconi (Que le Ciel l'ait en sa bonne grâce), ce qui a évité au Vatican de casser sa cassette de fric sale.

Non, mais le cardinal Ivan Dias est voisin de l'Europa Multiclub, premier sauna gay d'Europe.

Le site internet du club en rigole à gorge déployée et fait dire audit cardinal une blague: "Oups, j'ai pris la mauvaise porte, je pensais que c'était la chapelle... "

 

Bon, je sais que c'est mal de dire du mal d'une religion. Je ne le referai plus.  Je le jure, les yeux dans les yeux.


Tiens, pour me faire pardonner, ce dessin sur l'amour:


Commenter cet article