Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

nuage-d-orage-sur-les-champs-de-montana  

  La candidate de l'extrême droite a atteint une partie de ses objectifs. Avec 17,9% des suffrages exprimés, elle améliore le score de son père (16,8%) en 2002 et place le Fn en troisième position sur l'échiquier politique français. C'est le meilleur résultat obtenu par l'extrême droite sous la Ve République. Le Fn a aussi distancé le Front de gauche, le seul qui a combattu ses idées et sa haine durant cette campagne.

  Seule ombre au tableau de chasse du Fn, il ne sera pas présent au second tour de cette présidentielle, alors que son actuel président d'honneur y était en 2002.

 

  Mais où la candidate de l'extrême droite a-t-elle obtenu ses meilleurs scores dans notre pays?

  Quelques chiffres bruts de ces peurs et de cette haine:

  Elle en tête dans un département, le Gard, avec 25,5% des voix, devant l'Ump (24,8%) et François Hollande (24,1%); En 2002, Jean-Marie Le Pen était aussi arrivé en tête (24,5%), devant Chirac (15,07%) et Jospin 13,8%). Il avait été relégué en 4e position en 2007 avec 15,4%).

 

  Dans le sud-est de l'arc méditerranéen, Le Fn est partout en 2e position et consolide ses positions dans le Var(24,8%) contre 34,7% à sarkosy, dans les Alpes-Maritimes (25,5%) contre 37,1% à Sarkozy, dans le Vaucluse (27%) contre 27,4% à Sarkozy; dans les Bouches-du -Rhône, il est en 3e position, contre 27,5% à l'Ump et 24,5% au Ps.

 

  Dans l'est de la France, le FN était largement en tête en 2002 et avait décliné en 2007. En 2012, le Fn dépasse les 22% dans tous les départements et se place en 2e position en Alsace, en Moselle, dans la Meuse, la Haute-Marne, les Ardennes et l'Aube.

 

  Dans l'Oise, le Fn est deuxième avec 25,08 %, derrière Nicolas Sarkozy (26,59 %). Mais il fait mieux qu'en 2002. Même résultat dans l’Aisne (26,33 %). Dans le Pas-de-Calais, il réalise également un gros score, toujours en deuxième position, à 25,53 %. A Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen est élue conseillère municipale, il cartonne à 35,48 %, contre 26,82 % à François Hollande

 
   Percée aussi du FN en Corse-du-Sud. En 2002, Le Pen père récoltait 17,41 % se hissant à la deuxième place, en 2007, le FN régressait d’une place à 15,91 %. En 2012, c’est 25,71 %, un véritable bond pour le FN. Dans l’Aude, le FN fait également mieux qu’en 2002: 23,22 % contre 19,81 % il y a dix ans. Dans le golfe du Lion, outre le Gard et l'Aude déjà cités, le fn fait 22,4% dans l'Hérault et 24,2% dans les Pyrénées-Orientales.

 

     Qui a voté qui parmi les couches populaires?

  TNS-Sofres avance 29% d'abstentions chez les ouvriers, 28,5% ont voté à gauche (8% pour le Fg), 36% ont voté à droite (20% pour le Fn); pour les employés, 23% d'abstentions, 35% ont voté à gauche (9% pour le Fg), 35% ont voté à droite (20% pour le Fn); chez les chômeurs, 27% se sont abstenus, 36,5% ont voté à gauche (14% pour le Fg) et 30,5% à droite (13% pour le Fn); chez ceux gagnant moins de 1 200 euros, 34% d'abstentions, 30% à gauche (8,5% pour le Fg), 30% à droite (12,5% pour le Fn).

  D'après Ipsos-Business consulting, 32% des 25-34 ans ont voté François Hollande, 16% pour Nicolas Sarkozy, 21% pour le Fn.

  Ces chiffres sur les abstentionnistes peuvent se rapporter à la ville de Mantes-la-Jolie dirigée par l'Ump et le Modem et qui contient le quartier sensible du Val-Fourré. Sur l'ensemble des bureaux, suffrages exprimés 69,9%, Ps 43,7%, Ump 20,3%, Front de gauche 13,9%, Fn 11,5%, Modem 6,2%, EELV 1,8ù, Dlr 1,2%, Npa 0,8%, Lo 0,4%, Cheminade 0,2%.

 

   Il n'en reste pas moins qu'il faut poursuivre le débat avec ces électeurs qui ont choisi le Fn, sans démagogie, mais avec vérité sur les malheurs que transporte l'extrême droite depuis qu'elle a existé, au soir de la Révolution de 1789. Il faut en débattre dans les quartiers populaires, mais aussi dans les syndicats. En ce qui concerne la CGT,  ses valeurs historiques internationalistes sont "Prolétaires de tout pays, unissez-vous" et non "Prolétaires de tous pays, restez chez-vous".

  Il n'en reste pas moins qu'on pourra vilipender autant que l'on veut les idées de l'extrême droite. Cela n'aura aucun effet, si la gauche en France est incapable de proposer une alternative crédible à la crise que nous traversons.

 

Commenter cet article

C
Merci Roger pour ces chiffres et cette première analyse que je reprends.

Amitiés

caroleone
Répondre