Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

capture d'écran

capture d'écran

On me propose le 1er avril, c'est un poisson ou quoi? A moins que ton ministre de la Santé et en même temps des Solidarités, nous ait menti à la télé. Rappelle-toi ce que disait Olivier Rantanplan, pardon Olivier Véran: "Pour ce vendredi, ce sont 833 centres qui sont ouverts sur le territoire national", et il précisait dépasser ses engagements annoncés "entre 200 et 300 centres de vaccination disponibles à compter de la semaine prochaine".

Manque de bol, mon voisin qui n'est pas non plus un perdreau de l'année, n'a pu obtenir aucun rendez-vous. Il n'y avait personne au numéro demandé! C'est en laissant crever les vieux qui ont de l'âge que le Capital escompte résorber le déficit de la Sécu qu'il a lui-même créé?

Qui dois-je croire, Toi, le sauveur suprême de la France ou Jacques Battistoni, patron du syndicat des médecins MG France? Il a déclaré sur France Bleu: "Nous sommes 50 000 médecins généralistes qui sont prêts à vacciner mais il n’y a pas de vaccins. (...) Le gouvernement dit aux Français de plus de 75 ans de prendre rendez-vous, mais nous ne savons pas combien de doses nous allons disposer, donc nous ne pouvons pas planifier les créneaux de vaccination […] on a une cible très vaste avec 6,3 millions de personnes de plus de 75 ans et on a, pour les deux mois qui viennent, un peu plus de 5 millions de doses. Donc, on va devoir programmer progressivement cette vaccination. On ne peut pas vacciner tout le monde tout de suite, dès lundi prochain : "On nous a mené en bateau".

Et cerise sur la vaccination, si j'ose dire, le labo privé Pfizer, mais qui marche avec de l'argent public, annonce une baisse des livraisons de vaccins vers l’Europe "à compter de la semaine prochaine".

Certes, la découverte de vaccins en moins d’un an est une véritable prouesse technologique et scientifique. Mais la concurrence libre et non faussée et la course effrénée aux profits entre les labos, comme la guerre des vaccins entre États, sont seuls les causes de la pénurie et de centaines de milliers de morts largement évitables.

De cela, Manu, ce n'est pas Olivier Rantanplan, pardon, Olivier Véran, et même ton premier chambellan, Jean Castex, piqué au parti de Sarkozy-Fillon, qui en sont responsables. C'est toi en véritable chef-factotum du capitalisme international.

Du coup, je ne te salue pas.

Commenter cet article