Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Rentrée scolaire: protocole sanitaire "renforcé". Ah bon?

Et sans honte, mais les commis du capital n'en ont jamais, Jean-Michel Blanquer, chambellan du palais de l'Elysée chargé de l'éducation nationale, s'est répandu dans le Parisien Dimanche: "Nous avons renversé la vapeur, les enseignants savent qu'ils sont soutenus". D'où le dessin ci-dessus.

Et question protocole sanitaire "renforcé": masque obligatoire dès le CP, quand il n'y a aucune obligation pour les gosses dans la rue, les transports en commun ou les grandes surfaces. On pourrait interroger les nombreux savants en médecine abondant sur les plateaux télé. Pour cette catégorie d'âge, le coronavirus n'est-il présent que dès l'entrée dans les écoles ? Pour les adultes dans les transports publics, Jean-Baptiste Djebarri, lui en charge des Transports, dirlo d'une compagnie de jets privés dans le civil, claironne que tout est clean dans lesdits transports. Est-il savant en épidémiologie? A moins qu'une étude secrète à ce sujet n'ait eu lieu, sinon...

Bon, faut aérer les classes, nettoyer les poignées de portes et tutti quanti, distancier les gosses à la cantoche. Mais sans embauche de personnel. Et pas de demi-groupe en classe pour ne pas se contaminer.

Ce gouvernement détruit l’hôpital public, comme il détruit l’éducation publique. Il n’a absolument pas prévu de débloquer des moyens pour juguler la pandémie, tant il a mis du temps à justement supprimer ces moyens à l'hôpital, à l'école et partout ailleurs. La non-gratuité des deux masques à l'école, plus en périscolaire ou à la cantine, n'en est que le cruel exemple.

Le palais de l'Elysée, plus quelques autres dans l'enseignement, plaident qu'il fallait ouvrir l'école en ce 2 novembre 2020 pour faire disparaître les inégalités sociales, qui se sont accrues entre élèves, lors du premier confinement. Toujours sans toucher au profit des actionnaires, au capital en particulier? Sans rémunérer à sa juste mesure le travail? Sans interdire les licenciements et la précarité que subissent de plus en plus nos concitoyens?

Allez, ce dessin...

Rentrée scolaire: protocole sanitaire "renforcé". Ah bon?

Commenter cet article