Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voilà, avec la bénédiction d'un ex-banquier d'affaires logé dans le palais présidentiel de la République, les marchands du temple ont rouvert leurs étals dans les bureaux de tabac et la grande distribution.

Ben oui, dans une France où le marché est libre et non faussé, ouvrez votre porte-monnaie pour se protéger d'une épidémie dont vous n'êtes nullement responsables. Dans le 5e pays le plus riche au monde.

Et pourquoi pas une ordonnance de mister président pour fixer tout au moins un prix plancher? Réponse de la sous-chambellan chargée de l'Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher. Elle a fait part de sa réticence sur un éventuel encadrement des prix :"Un masque peut avoir différentes caractéristiques, qu’il s’agisse du nombre d’utilisations, de marques éventuellement. Pour ces raisons, l’approche qui consiste à dire il y a un prix maximum risquerait de freiner l’innovation."

Le CV de ladite sous-ministre: Après avoir pantouflé dans la très haute administration française, en 2011, elle devient directrice de la division recherche et développement de Faurecia Interior Systems pour des clients comme Jaguar, Land Rover, etc.  En 2013, elle rejoint la Compagnie des Alpes comme dirlo générale chargée du développement à l’international et de la performance des domaines skiables.

Elle est également administratrice indépendante et présidente du comité d’audit du groupe Bourbon de 2010 à 2018, notamment lors du placement en redressement judiciaire du groupe. A ce sujet, elle est mise en examen en tant que personne morale pour « corruption d’agents publics étrangers ».

Elle occupe ces mêmes fonctions au sein d'autres sociétés. C'est sûr qu'elle a dû mettre un pognon de dingue de côté avant d'être adoubé secrétaire d'état de qui vous savez.

Aussi, pour le prix d'un masque, si vous avez du mal à ouvrir votre porte-monnaie pour vous et toute votre famille, parce qu'un masque ce n'est pas éternel, mangez donc de la brioche!

Et pour la route vers les marchands du temple:

Qui n'en veux des masques?

Commenter cet article