Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Tous les jours à 16 heures, avec une ardoise, elle avait trouvé une solution pour rompre pendant quelques minutes la solitude de son mari confiné dans un ehpad du Tarn. Lu dans la Dépêche du midi de ce 15 avril 2020

.A 79 ans, elle avait pris l’habitude depuis le début du confinement de se rendre à pied, dûment munie d’une attestation où elle cochait "promenade" ou "assistance à personne vulnérable", devant la fenêtre de son mari, qu'il ne pouvait pas ouvrir, isolé dans sa chambre sur un fauteuil.

Mais la gendarmerie nationale a verbalisé la gentille dame en lui intimant de cesser ses déplacements.

Mardi, la préfecture du Tarn a confirmé que le PV était légitime pour non-respect du cordon sanitaire.

Et puis, finalement, la haute représentante de l'Etat dans le Tarn a dit qu'elle prendrait "contact avec la famille pour éteindre la procédure" dans cette affaire "où il y a peut-être eu un peu d’excès"Non, vous croyez?

En tout cas, après le 11 mai, si j'ai bien entendu le président de notre mauvaise république, tous les vieux qui ont plus de 65 ans seront confinés. Na! Comme ça, sans doute, plus de PV où il y aurait eu un peu d'excès.

Et rappelez-vous, dans le temps d'Avant, la réforme anti-sociale des retraites ordonnait de bosser jusqu'à 67 ans et peut-être plus. Avec ou sans masque.

Allez, pour rire. Mais pas que.

Verbalisée 135 euros pour "stationnement" à la fenêtre de son mari isolé en ehpad

Et la tendresse pour la gendarmerie nationale, mais pas que pour elle...

Commenter cet article