Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Lu dans Actu 78 du 13 mars 2020. Jean-Pierre Ribat est médecin à Limay et urgentiste à l'hôpital de Mantes-la-Jolie. Il l'assure : le Coronavirus est désormais partout. Le pire est à venir.

Jean-Pierre Ribat, vous êtes médecin de garde chaque lundi soir à l’hôpital de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Comment gérez-vous la crise du Coronavirus ?

Lundi 2 mars, nous étions un peu en phase de sidération. Il n’y avait personne dans la salle d’attente. Les premiers cas étaient annoncés en France et c’était comme si nous étions en pleine finale de la coupe du monde de football avec la France qui joue. Les gens avaient peur, il y avait une grosse psychose. Lundi dernier au contraire, la salle d’attente était pleine de gens masqués qui toussaient.

 

C’est toujours le cas ?

Non. Lundi dernier, il y avait déjà eu un cas de Covid déclaré à Mantes. Une personne qui est venue malade à l’hôpital mais nous avons mis du temps à percuter car c’était le début de l’infection et surtout nous n’avions pas les tests. L’état du patient, avec des signes d’une pneumophatie interstitielle s’est dégradé. Il a été décidé de le tester, le résultat est arrivé le soir par téléphone. Il aurait été plus efficace de faire cela à Mantes.

La suite en lien:

 

Pendant ce temps, on vous bassine avec le télétravail et la prise en charge du chômage partiel payé par l'état, et donc vous et moi. Pas par les entreprises.

Et quels moyens humains et financiers supplémentaires pour la santé publique?

Et rappelez-vous, avant qu'Agnès Buzyn ne quitte son ministère pour pécho des voix à Paris:

Yvelines. Coronavirus. Les révélations d'un médecin de Mantes-la-Jolie

Commenter cet article