Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Après les beefsteaks hachés sans bidoche, voilà le poulet gorgé de flotte vendu toujours à des associations comme les Restos du coeur ou le Secours populaire.

360 tonnes d'escalopes ont donc été vendues au prix du poulet, pour soi-disant aider les plus démunis. Ben oui, dans l'UE du capital, business is toujours business.

Ce commerce a eu lieu dans le cadre du Fonds européen d'aide aux démunis, un organisme tout à fait officiel.

Une enquête a été ouverte par les services de l'État déjà en sous-effectif parce qu'il faut supprimer toujours plus de fonctionnaires. "Ce sont des produits parfaitement consommables mais qui n'apportent pas aux gens la quantité de protéines dont ils ont besoin", a dit le président du réseau des Banques alimentaires, sur Franceinfo de ce lundi 9 mars 2019.

Au fait, pour les beefsteaks hachés sans viande en juin dernier, où en est l'enquête?

De la flotte vendue au prix du poulet à des associations caritatives. Ce n'est pas comme du homard géant...

Merdre, je me suis mélangé les pinceaux avec cette capture d'écran sur le net. Demain, promis, je rectifierai avec la permanence d'une association caritative "pour les plus démunis".

En tout cas, les dites associations d'aide aux plus pauvres d'entre nous ont cessé de distribuer ces fameuses escalopes à la flotte. Mais comme on disait à la Cour de l'ancien monde: "s'ils n'ont pas de pain à bouffer, qu'ils essayent la brioche"...

Ou au 21e siècle, des lasagnes Findus qui n'étaient que de la vieille carne de cheval de Roumanie dûment certifiée UE. Ce qui faisait écrire au Figaro en 2013: "Ce scandale agroalimentaire majeur touche de nombreux industriels et pays européens. Il a mis en lumière la complexité du commerce de la viande en Europe".  Sans rire, cela va de soi. Et sous Manu 1er, ça continue, la grande pauvreté et la malbouffe à son égard. Non?

Commenter cet article