Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

MOXOTOMA ANISURUM DIT AUSSI CHEVALIER BLANC

MOXOTOMA ANISURUM DIT AUSSI CHEVALIER BLANC

L'ex-vice-président écolo de l'Assemblée nationale sous son pote François Hollande était remarquablement absent du procès en diffamation qu'il avait intenté contre des femmes, militantes et députées de son parti, et contre 2 journalistes de France inter et de Médiapart. Toutes ces femmes de son parti avaient dénoncé ses agressions sexuelles dont elles furent victimes et les enquêtes journalistiques démontré la cruelle vérité des faits.

Mais comme ces ignobles agissements étaient prescrits et que la Justice ne pouvait les apprécier, Denis Baupin, sans doute en casaque de chevalier blanc, intenta un procès en diffamation pour la blanchir plus bio que bio.

La loi impose la présence des parties lors de tout procès, sauf à produire devant la Justice une excuse valable. Absent, Denis Baupin  n'a pas donc affronté, les yeux dans les yeux, celles et ceux qui le salissaient soi-disant en public. La procureur de la République a requis la relaxe contre celles et ceux que Denis Baupin avait attaqué en diffamation. La magistrate a souligné qu' "aucun élément dans cette audience ne permet de remettre en cause la sincérité des témoignages" des femmes attaquées en diffamation et le "sérieux" des enquêtes journalistiques.

Durant le procès intenté par lui-même, Denis Baupin ne s'est pas présenté devant la Justice. Sans doute avait-il des choses plus urgentes à faire. En tout cas, il a dîné chez François de Rugy, ex-patron des députés écolos sous François Hollande, ex-participant à la primaire socialo pour la présidentielle de 2017, député macroniste en juin 2017, puis big chef de l'Assemblée nationale et enfin adoubé par Manu 1er ministre de la Transition écologique et des taxes qui vont avec.

Denis Baupin n'était pas seul à ce fameux dîner. A ses côtés des anciens d'EELV dont Vincent Placé dont je tairais le pedigree politique. De quoi ce beau monde a-t-il causé entre la poire et le fromage? De morale politique, de la liberté qui guide nos pas? Peut-être de citoyenneté, c'est porteur sous la monarchie républicaine que le capital a installé en France.

De toute façon, Daniel Cohn-Bendit n'y était pas à ce dîner entre potes. L'ex-grand révolutionnaire enragé de mai-juin 1968, ex-grand militant de l'écologie ensuite, devenu soutien enragé d'Emmanuel Macron, cachetonne en ce moment sur LCI. C'est bêta de s'être passé de sa belle science sur tout.

Surtout en girouette. En vérité vraie, comme l'a dit un célèbre politicien de droite, Edgar Faure pour ne pas le nommer, ce ne sont pas les girouettes qui tournent, c'est le vent qui les fait tourner. Et le vent, mesdames zé messieurs, c'est de la bonne énergie renouvelable.

Commenter cet article