Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On peut être surpris que le pouvoir actuel des riches et du capital ne l'ait pas initiée. En effet, en cette époque inoubliable, des cagnottes sont organisées à bon ou à mauvais escient via des banques qui en tirent tout bénéfice.

Raisonnons un peu. La suppression de l'ISF par Manu 1er était soi-disant pour faire revenir à la maison les évadés fiscaux incrustés dans des paradis fiscaux membres de l'UE. Or Libération révèle que Carlos Ghosn, toujours grand manitou de Renault, incarcéré au Japon à mauvais escient selon le gouvernement et le patronat, Carlos Ghosn donc est domicilié fiscal depuis 2012 justement dans le paradis fiscal qu'est le royaume des Pays-Bas.

Merde, Palais de l'Elysée, t'a donc pas fait assez pour qu'il revienne dans la patrie des droits de l'homme et du citoyen. Espérons que, lors du grand débat national que tu as édicté, tes serviteurs fassent urgemment des propositions en ce sens. Des fois que Carlos Ghosn et d'autres ne revêtissent pas un gilet jaune, et encore moins un gilet rouge, pour faire entendre leur vive colère sociale.

En ce qui concerne le pouvoir d'achat des derniers de cordée, c'est parfait, Palais de l'Elysée, qu'on n'en parle pas dans ton grand débat national. Le pouvoir d'achat est une science absolument réservé au capitalisme. Sinon, où on irait ?

D'ailleurs, pour démontrer cette bonne science, le groupe Renault a fait un audit interne pour savoir si la rémunération de Carlos Ghosn était légale et appropriée. Conclusion: c'est oui. Il ne reste plus qu'a édicter un autre audit interne pour apprécier que le blocage des salaires et la dégradation des conditions de travail sont également une très bonne chose.

Pour mieux me faire comprendre, cette photo de qui-vous-savez, patron du pays du billet vert dont la statue éclaire le monde:

Cagnotte.com pour Carlos Ghosn

Commenter cet article