Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mon cher père Livret A

J'ai attendu que le père Noël soit passé pour ne pas que mon courrier à ton adresse ne se perde pas dans une cheminée.

Je dois te dire que je suis particulièrement mécontent. N'étant ni actionnaire, ni un enfant du Capital et moins encore un évadé fiscal, mon livret A atteint une spoliation historique, en maintenant son taux de rémunération à  0,75%, un taux sans précédant depuis 1818, sous Louis XVIII, le frangin du monarque qui fut étêté. C'est dire le non-progrès social enregistré en France concernant l'épargne populaire!

Pourquoi ce record historiquement bas dans l'un des pays le plus riche au monde, quand l'inflation dépasse plus de 2% avec un pouvoir d'achat en dégringolade constante?

Ce n'est pas ainsi que je mettrais du beurre dans mes épinards  que je mettrais des épinards sur mes épinards . C'est ainsi que je ne mettrais rien sur mes épinards.

En résumé, cher père Livret A, je n'attends rien de toi, comme je n'attends rien des riches et du capital qui gouvernent la France depuis trop longtemps, pour lesquels tu es à leur service exclusif.

Copie de ma lettre à François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, et à Bruno Le Maire de droite, ministre des Finances de Manu 1er dans son palais de l'Elysée.

Lettre au père Livret A

Commenter cet article