Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour cette mobilisation des gilets jaunes, j'ai zappé sur toutes les chaines d'infos et aucun des pommadés de service n'a prononcé les mots qui font fureur en d'autres circonstances: OTAGES et GALERE. J'espère que vous l'aurez compris, les médias au service du capital n'usent de ces deux termes quand, par exemple, les cheminots font grève ou que des travailleurs avec leurs syndicats bloquent un rond-point pour défendre leur droit d'exister. La Grosse Bertha de la propagande capitaliste a encore de beaux jours devant elle et, comme des alouettes à un miroir, nombreux sont ce qui s'y laissent prendre.

CAPTURE D'ECRAN SUR WIKIPEDIA

CAPTURE D'ECRAN SUR WIKIPEDIA

Pourtant, toutes les colères sont légitimes contre le pouvoir au service des forces de l'argent. Mais diviser pour mieux régner, le gouvernement, la droite et son extrême, s'appuient en cela sur les médias.

Certes, la hausse du carburant pour faire son plein ou remplir sa chaudière est faramineuse. Mais pendant ce temps, les sociétés pétrolières et les distributeurs de fioul, de gasoil ou d'essence font d'énormes profits sans que ceux-ci ne soient taxés. Les société de transports routiers, qui polluent autant qu'elles dégradent les infrastructures, ne sont pas taxées ou si peu. Demain, les géants qui gèrent les autoroutes françaises vont augmenter le prix des péages.

Pendant ce temps, les salaires, les pensions de retraite, les allocations de toutes sortes ne suivent pas l'augmentation du coût de la vie, très loin s'en faut.

J'ai repéré sur Ouest-France un résumé fantaisiste de l'interview de Philippe Martinez sur Europe 1. Pour réfléchir et puis lutter. Véritablement contre le capitalisme et ses commis. A remarquer le titre qu'impose le quotidien libre et non faussé:  "Pour Philippe Martinez (CGT), augmenter le Smic calmerait la grogne des Gilets jaunes", alors que la CGT revendique l'augmentation générale des salaires, des pensions de retraite et des allocations. La Grosse Bertha au service de la propagande capitaliste, vous-dis-je.

L'article de Ouest-France du 17 novembre 2017:

Pour Philippe Martinez (CGT), augmenter le Smic calmerait la grogne des Gilets jaunes

 

Tout en regrettent sa récupération par « une minorité », le leader syndical juge « légitime » les manifestations des Gilets jaunes et réclame une augmentation des salaires.

Le secrétaire général de la CGT était l'invité d'Europe 1 ce samedi 17 novembre. Interrogé sur le mouvement des Gilest jaunes, Philippe Martinez a placé le débat sur le terrain du pouvoir d'achat et des salaires. 

« Pourquoi on ne parlerait pas augmentation des salaires ? En cette fin d'année, le gouvernement va revoir la question du Smic. Pourquoi en termes de mesures pour aider le pouvoir d'achat on n'annoncerait pas une augmentation de ce salaire minimum ? », a-t-il suggéré.

Le Smic se situe actuellement à 9,88 euros brut, soit 1 498,47 euros par mois: « on ne peut pas vivre avec ça », a dit le numéro un de la CGT, qui réclame depuis des années un Smic à 1 800 euros brut mensuel.

Un mouvement « légitime »

Concernant le mouvement des Gilets jaunes, Philippe Martinez a de nouveau souligné que ce dernier était « légitime » et « le reflet de la colère des Français ». « Par contre certains, une minorité, essaient de le récupérer, avec de mauvaises intentions », a-t-il une fois de plus regretté, en référence à l'extrême droite.

Des militants CGT manifesteront tout de même ce samedi, pour réclamer une amélioration du pouvoir d'achat, malgré l'opposition de la confédération, mais il n'y aura pas de sanctions, a expliqué le leader syndical, car « chacun a le droit de s'exprimer ».

Commenter cet article