Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

CAPTURE D'ECRAN SUR CNEWS

CAPTURE D'ECRAN SUR CNEWS

Si la France n'a pas à renoncer à son histoire, elle ne doit surtout pas renier le principe de laïcité inscrit dans le marbre de sa constitution. Or, en acceptant en grandes pompes d'être adoubé aujourd'hui à Rome "premier et unique chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean-de-Latran", Emmanuel Macron est intronisé fils aîné de l'Eglise catholique, tradition datant de Louis XI et de la monarchie de droit divin. Mais Henri IV est le premier roi à être distingué chanoine par la papauté en 1607. Après avoir abjuré le protestantisme cette fois définitivement, le roi de France offre les bénéfices de l'abbaye de Clairac, en Haute-Garonne, à l'église romaine de Saint-Jean-de-Latran.

De ce fait, chaque 13 décembre, une messe anniversaire est célébrée pour la France à Saint-Jean-de-Latran.

Après le sabre sur les droits conquis par les travailleurs et le programme politique du Conseil National de la Résistance, pour Manu Mac Macron le goupillon donc, afin de nouer un lien fort avec l'électorat catholique réactionnaire.

Manu Mac Macron s'était déjà illustré en ce sens devant les évêques français, le 9 avril dernier. Il avait proclamé haut et fort, pour être entendu par le pape, que son devoir était de resserrer le "lien abimé" entre l'église catholique et la France et qu'il importait aux évêques français "comme à moi de le réparer".

Cela sera parfaitement scellé ce jour même à Rome, après une célébration liturgique qui le fera chanoine dans la chapelle Colonna, au coeur de la basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale en titre du pape et siège de son évêché particulier.

Ce même jour, le président de la République française sera reçu par le pape, en visite officielle de chef d'état, au sein du Vatican, état créé en 1929 par l'Italie fasciste de Mussolini afin de s'assurer les bonnes grâces de la papauté.

A l'heure où les religions, toutes les religions, au nom de leur religion, dans un gouvernement ou dans une organisation politique, bafouent les droits de l'Homme et du Citoyen, cette double démarche du président de la République française prend tout son sens.

Allez, plus que jamais Ma France, par Jean Ferrat, et ces lendemains qui chantent toujours à mon coeur:

Commenter cet article