Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Il a été signé par Elisabeth Borne, ministre des transports, laquelle dépend de Nicolas Hulot, ministre d'Etat en charge de la Transition écologique et Solidaire. Il a été signé alors que les grévistes aboutissaient à un accord avec le patronat. J'espère que plus aucun ne s'interroge si le nouveau pouvoir est de droite ou penche à droite. Ce décret est la première grande attaque contre le droit de grève:Vous avez été gréviste et bien roulez plus maintenant.

De quoi s'agit-il?

En date du 1er juin 2017, "Considérant que l'approvisionnement en carburants est perturbé dans le cas d'un mouvement social affectant plusieurs régions et que cette situation constitue un cas d'urgence", il est mis en oeuvre "une dérogation temporaire aux règles en matière de temps de conduite et de repos des conducteurs".

Soit un dépassement de la durée de conduite journalière de 2 heures et une réduction du temps des repos journaliers dans un période de travail hebdomadaire.

Et ce "jusqu'à la publication d'un nouvel arrêté".

Il en reste qui imagine un décret provisoire de la ministre des Transports, toujours sous la subordination de son ministre d'Etat, Nicolas le petit jardinier vert, instituant la réduction du temps de travail des salariés de la route, en attendant le vote d'une loi positive à ce sujet?

Je suis allé sur le site de plusieurs ONG écolo pour savoir ce qu'elles pensaient de ce décret anti-social. RAS. Et du côté d'EELV: rien non plus. Mais il est vrai qu'ils ne sont pas anticapitalistes. Comme Nicolas Hulot d'ailleurs qui lui ne fait pas de politique mais de "l'écologie humaniste". CQFD.

Un décret réactionnaire augmente la durée du travail des chauffeurs de produits dangereux

Commenter cet article