Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

"Je veux (...) saluer trois personnes qui tout au long de ce quinquennat ont fait primer le service de l'Etat et la protection des Français sur toute autre considération, je vous demande de saluer comme ils le méritent, le président de la République François Hollande, le Premier ministre Bernard Cazeneuve et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian" . Benoît Hamon, candidat à la présidence de la République, cité dans Ouest-France, mais pas seulement dans ce journal.

C'est bien, Benoît, que tu fasses applaudir le président socialiste de la République et son bilan des plus élogieux contre la finance et les inégalités.

C'est bien aussi, Benoît, que tu n'oublie pas Bernard Cazeneuve, aujourd'hui premier ministre, hier celui de la police, en cet état d'urgence qui fait tant de bien à nos libertés.

Et cela aurait été extrêmement bêta de ta part d'omettre Jean-Yves Le Drian, le très socialiste ministre de la guerre, avant qu'il ne passe avec armes et bagages chez son pote Emmanuel Macron ex-banquier d'affaires.

Ceci dit, ceux qui pétitionnent pour une candidature unique entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, peuvent adresser leurs signatures 10 rue de Solférino, 750007 Paris. C'est le siège national du Parti socialiste auquel adhère toujours Benoît Hamon et sans le regretter. La preuve. Joindre également un chèque d'au moins un euro. C'est pour la campagne électorale des socialistes. Ils le valent tous bien.

Quitte à me répéter, mais je ne m'en lasse pas, Benoît Hamon est député des Yvelines et a été ministre de l'Education nationale. Dans le Mantois, région des Yvelines où je crèche, la député sortante est socialiste avec le soutien de son camarade Benoît. Non content qu'elle a voté toutes les lois antisociales du pouvoir socialiste, dans le quartier du Val-Fourré, 28% de sa population est au chômage et il est de 50% pour les jeunes de 16 à 21 ans, la majorité sans diplôme ou quelconque formation professionnelle. (La gazette des Yvelines 13 janvier 2017). Vous voulez vraiment un commentaire?

Tiens, en Allemagne, le SPD, le jumeau du PS français, regrette désormais ses réformes capitalistes et sa gestion du pays avec la droite d'Angela Merkel. C'est Martin Schulz qui mène la fronde. Comme Benoît Hamon?

Il y a peu, Martin Schulz était président du Parlement de l'UE du capital avec le bon bilan progressiste qu'on lui connaît. Désormais, le SPD fait les yeux doux à Die Linke, le jumeau du Fg gaulois, pour gouverner l'Allemagne. A ce qu'il parait, le SPD aurait changé.

Ah les cons!

Sinon, ci-dessous, le résumé très à gôche du candidat Benoît Hamon au métinge parisien:

Paris, 19 mars 2017, meeting socialiste: Benoît Hamon fait applaudir François Hollande, Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian

Commenter cet article

morvan 20/03/2017 16:43

Je suppose que la députée du Mantois copine de Hamon a voté bien consciencieusement les lois si sympathiques aux entreprises et aux banques du quinquennat ? C'est en tous cas ce qu'a fait le député suppléant PS du ticket Hamon-Mallé des législatives de 2012, pendant qu'il remplaçait Hamon nommé ministre sur les bancs de l'Assemblée Nationale. Jean-Philippe Mallé s'est mollement abstenu quant aux TSCG et ANI, et a voté ....benoîtement ....POUR le CICE, la non-régulation bancaire, l'allongement de durée des cotisations retraite, et, bien sûr, le Pacte de Responsabilité, couronnant ainsi l'ensemble de son oeuvre, juste avant de laisser de nouveau son siège à Hamon sorti du gouvernement - .....lequel Hamon a derechef voté NON à la motion de censure loi El Khomri. Je ne sais pas vous, mais pour moi le ticket député-suppléant, c'est politiquement les phalanges du même doigt de la même main, et la même voix portée indifféremment par l'un ou l'autre, puisqu'il n'y a qu'un siège pour 2 paires de fesses, non ?.
Bon, alors, au fait qu'est-il devenu entre temps, le m'sieur Mallé Jean-Philippe ? M'a-t-on abusée, en me chuchotant qu'il avait cru bon - et compatible, donc -, de rejoindre ce truc, là, Debout la France ?......