Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Contre la loi El Khomri: le contraire de l'essoufflement

704 129 votations ont été remises ce matin au service de la présidence de la république venant de 15 796 bureaux de vote, avec une expression de 91,99% pour le retrait du projet de loi travail.

Résultat obtenu en à peine 3 semaines. Un premier comptage, l’activité intense de la période n’ayant pas permis à toutes les structures de faire remonter leurs chiffrages. D’où notre décision de faire perdurer la votation jusqu’au 5 juillet, jour d’ouverture des débats à l’Assemblée Nationale.

Ce premier résultat n’en est pas moins un véritable succès de participation et, ceux qui prônent la démocratie à l’entreprise, la prise en compte de l’avis des salariés feraient bien de le prendre en compte et d’entendre la voix de la raison et du peuple, nul doute que d’ici le 5 juillet ce sera plus d’un million de votations qui seront recueillies, ne pas entendre, de leur part, serait nier l’expression démocratique qu’ils vantent tant.

Près de 200 000 manifestants à travers plus de 91 initiatives sont comptabilisés.

Aujourd’hui, le mouvement ne cesse de s’élargir à de nouvelles professions telles les salariés de la restauration scolaire de Lyon.

A Paris la mobilisation ne décroit pas non plus, 60 000 manifestants, même si une fois de plus des dysfonctionnements notoires dans les consignes données aux forces de l’ordre se sont avérées. En effet, sans même en avoir été prévenue, des chemins d’accès à la place de la bastille ont été interdit a nombre de camionnette avec ballons de structures, mais pire, il en a été de même pour les manifestants à pieds. Pour ceux qui ont pu accéder, une fouille au corps quasi au sens propre du terme était pratiquée, un tel zèle ne peut qu’interroger.

Qu’à cela ne tienne, à Paris comme ailleurs, la détermination reste. La loi travail est toujours rejetée par 70% de la population et la mobilisation est partagée et soutenue par 62%.

Le gouvernement ne peut rester sans considération face à cette réalité, ce même gouvernement qui ne cesse d’évoquer le respect de la démocratie, parole du président de la république lundi à propos du référendum en Angleterre, dixit « il faut savoir entendre la voix des peuples », la CGT est pleinement d’accord, charge aux pouvoirs en place d’assumer leurs responsabilités.

La rencontre de demain avec le Premier Ministre et la Ministre du travail en est l’occasion.

L‘intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL à d’ores et déjà programmée une nouvelle journée de grève et de manifestation le 5 juillet, jour d’ouverture des débats à l’Assemblée Nationale.

La loi travail est et restera inacceptable, la CGT y est opposée et exige la suspension des débats parlementaires et la suppression des articles qui en sont la colonne vertébrale au profit d’une véritable négociation de loi de progrès social.

La CGT. Montreuil le 28 juin 2016.

Commenter cet article

jean-marie Défossé 30/06/2016 07:36

Crois-tu réellement que cette votation citoyenne va avoir un impact sur les décisions déjà programmées en Haut-Lieu et d'où en réalité sont impérativement exclues toutes les opinions populaires et contraires ?
La réponse viendra probablement par la réponse de la Grande Bretagne et de l'Europe dans cette forme de votation également citoyenne sollicitée par presque 4 millions d'anglais redemandant un nouveau vote car convaincus d'avoir été trompés et désinformés avec le vote sur le Brexit .
C'est une grande mode actuelle celle des votations ou pétitions ; lesquelles font partie indirectement de l'arsenal instrumentaliste du Grand Capital , de la ludothèque gouvernementale , pour nous donner seulement l'impression d'une participation citoyenne dans les grandes décisions nationales , européennes et plus globalement impérialistes occidentales .
Dans la réalité , les décisions et avis du peuple sont des crottes de nez répugnantes que nos décideurs s'empressent de mettre dans un beau kleenex blanc et de jeter au plus vite dans les poubelles ... de l'OUBLI .
En parlant de ludothèque , sujet que j'avais abordé sur le blog de La Canaille , tu pourras lui dire que j'aurais aimé qu'il me donne son avis même très succinct (ou celui d'un camarade) sur mes problèmes d'ordinateur avec son blog . La solidarité ne peut pas être un vain mot , spécifiquement réservé aux seuls aspects politico-médiatiques , sinon cette solidarité n'est que paravent ou éphémère .
Résultat : je ne peux plus aller sur son site que j'aimais bien sans y consacrer un temps infini dont mon quotidien ne me permet pas . A moins peut-être qu'il ne veuille plus de mes interventions sur son site ?

Le Mantois et Partout ailleurs 01/07/2016 09:07

Une votation citoyenne ne permet pas de changer la donne que détient le capitalisme. Mais elle assure de discuter dans les entreprises ou les marchés avec les exploités, que ceux-ci soient ou non conscients de leur état. Ensuite, seule la lutte ouvre la voie pour conquérir des droits.
En cette anniversaire de 1936, les grèves et occupations d'usines ont forcé à cette époque le gouvernement socialiste de Léon Blum à signer les accords Matignon. Aucun parti du Front populaire n'avait par exemple les congés payés dans leur programme, revendication inscrite dans celui de la CGT depuis son congrès confédéral de 1907.
En ce qui concerne le blog de Canaille le rouge, tu peux lui écrire sans passer par un commentaire. Merci de me lire.