Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Turquie, blanc-seing pour un massacre

La Turquie est dans l'OTAN, le bras armé des USA de par le monde. La France de François de l'Elysée y est aussi, comme l'était celle de Nicolas Sarkozy. En politique extérieure, comme en poltique intérieure, c'est donc blanc bonnet et bonnet blanc pour la droite ou la gôche. Mais dites-moi si je me trompais.

La Turquie, donc notre alliée, bombarde en ce moment les Kurdes en Irak, en Syrie et sur son territoire. Il faut savoir que, aux lendemains de la Première Guerre mondiale, les puissances impérialistes sorties vainqueurs de cette boucherie, au lieu d"émanciper les peuples, se sont partagées le gâteau des vaincus. Dès lors, malgré la promesse d'un Kurdistan autonome, depuis 1918, les Kurdes sont écartelés dans plusieurs pays. Et les Kurdes sont particulièrement opprimés en Turquie depuis cette date.

Donc, pour éteindre ces velléités d'indépendance, la Turquie bombarde ceux qui sont sur son territoire, comme ceux en Syrie ou en Iran. Motif, c'est pour combattre le terrorisme. C'est fort de café pour un pays, toujours notre alliée, qui laisse prospérer les trafics en tout genre des théo-fascistes de l'état islamique (Daesh), quand il ne les arment pas en cette partie du monde.

Or, pour montrer que ses actions ont le soutien de la communauté internationale(sic), la Turquie a demandé une réunion d'urgence de l'OTAN et l'a obtenue sine die. Le Monde le relate ainsi: "Une brève réunion, une brève déclaration : la session d’urgence du conseil de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) demandée par la Turquie, a débouché sur un soutien appuyé à Ankara de la part des ambassadeurs auprès de l’OTAN, mardi 28 juillet."

Pour ceux qui ne suivraient pas, la France de François de l'Elysée a un ambassadeur auprès de l'OTAN. Elle est même dans son commandement militaire. Et parce qu'il a obtenu le blanc-seing de la libre Amérique et de ses vassaux, Erdogan, le président turc, a demandé la levée de l'immunité parlementaire des députés du BDP. Ce parti progressiste, incluant des Kurdes, a fait une percée historique aux dernières législatives, privant ainsi l'AKP, le parti d'Erdogan, de sa majorité absolue au parlement.

Un détail peut-être. La Grèce d'Alexis Tsipras est aussi dans l'OTAN et veut y demeurer mordicus.

Un autre détail. L'OTAN et l'UE soutiennent le régime Ukrainien qui comprend des nazis dans son gouvernement. Oui, liberté, liberté chérie.

En lien, un article de Canaille le Rouge sur ce sujet:

Commenter cet article