Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Avec pratiquement un électeur sur 2 qui ne s'est pas déplacé pour voter, l'abstention massive montre le mécontentement criant du pays à l'égard des trahisons fourbies par le palais de l'Elysée et les socialistes depuis mai 2012. Cette abstention est encore plus importante parmi l'électorat populaire frappé durement par la rigueur et le sous-emploi. Sur le canton de Mantes-la-Jolie, 58,7% d'abstentions, 3,1% de bulletins blancs et 2,5% de nuls, la candidate socialiste députée de la circonscription est éliminée dès le premier tour.

Mais même sanctionné lors de ces élections, le PS perdure dans sa politique droitière favorable au patronat. Il l'a affirmé clairement avant ces élections en recevant, lors d'un apéro à l'Elysée, les députés soi-disant frondeurs sans que ceux-ci d'ailleurs ne s'en horrifient.

La droite de Sarkozy a donc viré en tête pour ces élections, mais avec l'extrême droite sur ses talons, quand celle-ci n'est pas carrément devant dans certains endroits (par exemple dans toutes les communes du canton de Mantes-la-Jolie, sauf Mantes-la-Jolie). Cette mauvaise odeur n'est pas pour réconforter les partisans d'une politique de progrès et de justice sociale.

Si le pouvoir socialiste trébuche lourdement, il disposait de la majorité des départements, le Front de gauche n'est "pas identifié comme une force alternative crédible à gauche", reconnait Clémentine Autain dirigeante d'Ensemble l'une des composantes du Fg. C'est le moins qu'on puisse dire, puisque le Pcf seul obtenait 8,92% en 2011 et 8,8% en 2008, pour peut-être 8% au Fg en 2015, Pc et autres composantes du Fg compris.

A cause d'une abstention massive des couches populaires trahies, de la politique  quelque peu ambiguë du Fg, notamment au Parlement et lors des municipales 2014, et de son absence dans les luttes syndicales, des candidats Pcf sortants, malgré leur bilan, sont battus dès le premier tour. Exemple, dans le Mantois, le canton de Limay qui détenait le seul élu Pc en 2011 sur le 78.

"La situation des forces de gauche en France est plus que critique", a reconnu Pierre Laurent, chef du Pcf, dans l'Humanité de ce jour, comme si à cette heure, on pouvait additionner le Ps et tous ceux qui ne s'en réclament pas. Et que dire de la position du Pcf sur le canton de Mantes-la-Jolie où le maire d'extrême droite de Mantes-la-Ville se présentait: aucune réunion des adhérents du Pcf pour décider d'une candidature communiste contre la bête immonde; de ce fait, les cocos de Mantes-la-Jolie présentaient un binôme, tandis que ceux de Mantes-la-Ville, Magnanville et Rosny-sur-Seine, appelaient à voter pour le Parti de gauche, en fait le dirigeant départemental de ce parti parachuté dans le canton pour ces élections. Quand le Maire coco de Magnanville, dans la presse, n'appelait pas à voter utile et donc Ps dès le premier tour

Ce genre de soupe politicienne, sectaire dans tous les sens, ne va pas dans la conception démocratique d'une politique de changement basée sur la justice et le progrès social. A bon entendeur donc, salut!

Départementales 2015: à droite toute et pire encore

Commenter cet article

aline 23/03/2015 18:09

Cher Roger, ça fait peine! tant d'années de luttes, d'abnégation, de valeurs sociales pour en arriver à de tels résultats. Le PS porte en grande responsabilité dans ce carnage, d'abord pour avoir charcuter les cantons sans se soucier de l'impact psychologique sur les français et le monde rural en particulier (30 ans déjà que le FN courtise les maires de France, on comprend le pourquoi....) ensuite (et on ne le dira pas assez aux militants d'aujourd'hui que c'est François Le 1er qui donna ses lettres de noblesse au FN afin de l'opposer au PCF , le laminage du PCF commençait par ses propres associés de gauche, un comble mais qui nous a fait beaucoup de mal. Toutes ces stratégies politiques ont découragé les bonnes volontés de la gauche, surtout que de nouveau au gouvernement le PS qui avait tant promis et fait rêver les jeunes, tournait vite le dos à la gauche, trahissant une nouvelle fois ses électeurs avec sa politique de droite (Valls, Macron Attila et Gengis Khan pour nos acquis sociaux, nos libertés.....) Aline.